Philippe Clement à propos...

...du classement de Waasland-Beveren : "C'est relatif. Nous n'avons que deux unités d'avance sur la dixième place. Mais c'est quand même formidable. Mon principal rôle est de laisser tout le monde sur son petit nuage tout en gardant le bon cap et en veillant à ce que personne ne s'en écarte. Je dois en quelque sorte maintenir l'euphorie.

...de sa méthode : "Je me suis concentré sur un football dominant dès le premier jour. Des schémas et des trajectoires fixes, des fonctions claires. J'ai aussi modifié des aspects physiques. Pendant la préparation, nous nous sommes aussi entraînés le jour des matches, deux heures. Au bout d'une semaine, le médecin est venu me trouver: "Si tu continues, la moitié de l'équipe sera blessée." Je lui ai demandé deux semaines de patience car nous partions une semaine en stage et nous avions deux matches difficiles, contre le Steaua Bucarest et Bruges. "Nous pourrons alors établir un bilan mais je suis sûr à 200% que tu auras tort." De fait. En plus, nous avons disputé deux bons matches, sans commettre contre le Club les erreurs défensives du match contre les Roumains. Cette victoire a été importante car nous l'avons obtenue en misant sur nos qualités, pas en faisant bloc. Nous avons ensuite battu Zulte Waregem puis entamé le championnat par un nul 3-3 à Genk. Les joueurs ont réalisé que nous pouvions obtenir des résultats".

...des PO1 : "C'est beaucoup trop tôt car nous ne doublons pas tous nos postes. Tiendrons-nous trente matches à ce rythme ? Je l'espère et je vais pousser les joueurs jusqu'au bout mais je ne connais pas la réponse. En début de saison, nous visions le top dix mais maintenant, les gens seraient déçus par cette place."

...du match contre Bruges : "Je vais là-bas avec ambition, comme toujours, en sachant que c'est le pire endroit de Belgique où faire preuve d'ambition. Le Club n'a plus perdu à domicile en championnat depuis décembre 2015, contre Anderlecht."

Par Peter t'Kint

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Philippe Clement dans votre Sport/Foot Magazine

Philippe Clement à propos......du classement de Waasland-Beveren : "C'est relatif. Nous n'avons que deux unités d'avance sur la dixième place. Mais c'est quand même formidable. Mon principal rôle est de laisser tout le monde sur son petit nuage tout en gardant le bon cap et en veillant à ce que personne ne s'en écarte. Je dois en quelque sorte maintenir l'euphorie....de sa méthode : "Je me suis concentré sur un football dominant dès le premier jour. Des schémas et des trajectoires fixes, des fonctions claires. J'ai aussi modifié des aspects physiques. Pendant la préparation, nous nous sommes aussi entraînés le jour des matches, deux heures. Au bout d'une semaine, le médecin est venu me trouver: "Si tu continues, la moitié de l'équipe sera blessée." Je lui ai demandé deux semaines de patience car nous partions une semaine en stage et nous avions deux matches difficiles, contre le Steaua Bucarest et Bruges. "Nous pourrons alors établir un bilan mais je suis sûr à 200% que tu auras tort." De fait. En plus, nous avons disputé deux bons matches, sans commettre contre le Club les erreurs défensives du match contre les Roumains. Cette victoire a été importante car nous l'avons obtenue en misant sur nos qualités, pas en faisant bloc. Nous avons ensuite battu Zulte Waregem puis entamé le championnat par un nul 3-3 à Genk. Les joueurs ont réalisé que nous pouvions obtenir des résultats"....des PO1 : "C'est beaucoup trop tôt car nous ne doublons pas tous nos postes. Tiendrons-nous trente matches à ce rythme ? Je l'espère et je vais pousser les joueurs jusqu'au bout mais je ne connais pas la réponse. En début de saison, nous visions le top dix mais maintenant, les gens seraient déçus par cette place."...du match contre Bruges : "Je vais là-bas avec ambition, comme toujours, en sachant que c'est le pire endroit de Belgique où faire preuve d'ambition. Le Club n'a plus perdu à domicile en championnat depuis décembre 2015, contre Anderlecht."Par Peter t'KintRetrouvez l'intégralité de l'interview de Philippe Clement dans votre Sport/Foot Magazine