"On a joué un très bon match, c'est juste dommage que cela ne s'est pas terminé par une victoire. Certains on dit que le Japon est plus fort sur papier, mais quand on voit le match, on mérite de les tenir jusqu'au bout", a estimé Philip Mestdagh après une défaite en prolongation 75 à 77. "Cela s'est forcément joué sur des détails. On a laissé par exemple des situations de deux contre un pour les Japonaises qui n'ont pas manqué ces paniers faciles. Il y a eu quelques mésententes en défense par un manque de communication. Le Japon n'a pas manqué ce genre de situation pour les mettre à profit. Et en fin de match, elles ont aussi fait parler leur expérience. Elles étaient un peu plus mature, cela s'est vu et cela nous a coûté la victoire sans doute." Il est probable à présent que la Belgique termine à la 3e place du groupe pour disputer un barrage qui s'annonce contre la Chine, mais rien n'est encore fixé. Ann Wauters a pu reprendre du service démontrant aussi son importance encore dans l'échiquier belge. "Si on peut jouer à ce niveau, c'est encourageant c'est vrai. Mais une 2e place permettrait peut-être un barrage moins compliqué. C'est dommage pour les joueuses qui ont travaillé si dur. Emma Meesseman et Ann Wauters restent des joueuses clés dans notre système. Et Ann a montré qu'elle pouvait encore nous aider énormément. Elle apporte cette maturité sur le terrain." La Belgique doit à présent jouer l'Espagne mardi pour sa 3e et dernière rencontre de groupe. (Belga)