Seizième jeudi après une belle carte de 69 coups, Pieters a connu une suite de tournoi plus compliquée. Dimanche, il a joué 73, comme vendredi, mais n'a pas pu effacer sa très mauvaise journée de samedi (77). Pour son quatrième et dernier parcours de la semaine, le Belge, 6e du PGA Championship en 2018, a réalisé cinq birdies pour six bogeys et un double bogey pour un total de 3 coups au-dessus du par. Pieters termine le tournoi avec un total de 292 coups (+12). Vainqueur de l'Abu Dhabi HSBC Championship sur le circuit européen fin janvier, Thomas Pieters n'était pas parvenu à passer le cut au Masters d'Augusta début avril lors du premier Majeur de la saison. La lutte pour la victoire implique le Chilien Mito Pereira, en tête dimanche matin, les Américains Will Zalatoris et Cameron Young ainsi que l'Anglais Matt Fitzpatrick. (Belga)

Seizième jeudi après une belle carte de 69 coups, Pieters a connu une suite de tournoi plus compliquée. Dimanche, il a joué 73, comme vendredi, mais n'a pas pu effacer sa très mauvaise journée de samedi (77). Pour son quatrième et dernier parcours de la semaine, le Belge, 6e du PGA Championship en 2018, a réalisé cinq birdies pour six bogeys et un double bogey pour un total de 3 coups au-dessus du par. Pieters termine le tournoi avec un total de 292 coups (+12). Vainqueur de l'Abu Dhabi HSBC Championship sur le circuit européen fin janvier, Thomas Pieters n'était pas parvenu à passer le cut au Masters d'Augusta début avril lors du premier Majeur de la saison. La lutte pour la victoire implique le Chilien Mito Pereira, en tête dimanche matin, les Américains Will Zalatoris et Cameron Young ainsi que l'Anglais Matt Fitzpatrick. (Belga)