Walker, 48e mondial, a devancé d'un coup avec une carte finale de 67 (-3) et un score de 266 (-14) l'Australien Jason Day, N.1 mondial et tenant du titre, 2e (267). L'Américain Daniel Summerhays a terminé à la 3e place, à quatre coups du vainqueur (270). Walker était en tête depuis le 1er tour jeudi et a résisté au retour de Day, qui a fini son quatrième tour avec un eagle qui a mis la pression sur le leader. S'il ne réussissait pas le par sur le trou N.18, Walker devait affronter Day en barrages, mais le Texan, dont le meilleur résultat en Grand Chelem était jusque là sa 7e place dans le Championnat PGA 2014, n'a pas craqué et a réussi son dernier putt. Walker, comme Day et huit autres joueurs, a disputé ses 3e et 4e tours dans la journée de dimanche, puisque l'épreuve a été perturbée par des violents orages samedi. Les quatre tournois du Grand Chelem de l'année ont été remportés par des outsiders, jamais sacrés jusque là à ce niveau: l'Anglais Danny Willett a remporté le Masters en avril, l'Américain Dustin Johnson l'US Open en juin et le Suédois Henrik Stenson le British Open mi-juillet. (Belga)

Walker, 48e mondial, a devancé d'un coup avec une carte finale de 67 (-3) et un score de 266 (-14) l'Australien Jason Day, N.1 mondial et tenant du titre, 2e (267). L'Américain Daniel Summerhays a terminé à la 3e place, à quatre coups du vainqueur (270). Walker était en tête depuis le 1er tour jeudi et a résisté au retour de Day, qui a fini son quatrième tour avec un eagle qui a mis la pression sur le leader. S'il ne réussissait pas le par sur le trou N.18, Walker devait affronter Day en barrages, mais le Texan, dont le meilleur résultat en Grand Chelem était jusque là sa 7e place dans le Championnat PGA 2014, n'a pas craqué et a réussi son dernier putt. Walker, comme Day et huit autres joueurs, a disputé ses 3e et 4e tours dans la journée de dimanche, puisque l'épreuve a été perturbée par des violents orages samedi. Les quatre tournois du Grand Chelem de l'année ont été remportés par des outsiders, jamais sacrés jusque là à ce niveau: l'Anglais Danny Willett a remporté le Masters en avril, l'Américain Dustin Johnson l'US Open en juin et le Suédois Henrik Stenson le British Open mi-juillet. (Belga)