Le critérium dans la grande cité chinoise était organisé par ASO l'organisateur du Tour de France qui veut promouvoir le cyclisme en Asie. Il avait déjà organisé il y a deux semaines un critérium à Saitama au Japon. Quarante-trois coureurs étaient présents pour cette épreuve composée de vingt tours d'un circuit local de 3 kilomètres. Après quelques attaques de coureurs locaux chinois, un groupe de quatre coureurs s'est isolé dans les 10 derniers kilomètres : Peter Sagan, Geraint Thomas, Pierre Latour et Matteo Trentin. Ce quatuor a creusé un écart de 18 secondes sur le peloton. C'est Geraint Thomas qui a voulu honorer son maillot jaune et a attaqué à 6,5 km de la fin. Sagan, Trentin et Latour se regardaient, mais personne ne voulait combler le trou. Finalement, Sagan a lancé la poursuite et est revenu sur le vainqueur du Tour à 2,5 km de la fin. Entre-temps, Latour, maillot blanc du dernier Tour, avait dû laisser filer ses compagnons d'échappée. Puis le champion d'Europe a attaqué à 2 km et encore une fois c'est Sagan qui a dû s'employer. A 1,2 km il a été rattrapé. Thomas a essayé à son tour d'empêcher le sprint. Mais contre Sagan personne n'a été capable de décrocher l'ancien triple champion du monde et vainqueur du maillot vert dans le Tour. Sagan a aisément imposé sa pointe de vitesse dans la dernière ligne droite. (Belga)

Le critérium dans la grande cité chinoise était organisé par ASO l'organisateur du Tour de France qui veut promouvoir le cyclisme en Asie. Il avait déjà organisé il y a deux semaines un critérium à Saitama au Japon. Quarante-trois coureurs étaient présents pour cette épreuve composée de vingt tours d'un circuit local de 3 kilomètres. Après quelques attaques de coureurs locaux chinois, un groupe de quatre coureurs s'est isolé dans les 10 derniers kilomètres : Peter Sagan, Geraint Thomas, Pierre Latour et Matteo Trentin. Ce quatuor a creusé un écart de 18 secondes sur le peloton. C'est Geraint Thomas qui a voulu honorer son maillot jaune et a attaqué à 6,5 km de la fin. Sagan, Trentin et Latour se regardaient, mais personne ne voulait combler le trou. Finalement, Sagan a lancé la poursuite et est revenu sur le vainqueur du Tour à 2,5 km de la fin. Entre-temps, Latour, maillot blanc du dernier Tour, avait dû laisser filer ses compagnons d'échappée. Puis le champion d'Europe a attaqué à 2 km et encore une fois c'est Sagan qui a dû s'employer. A 1,2 km il a été rattrapé. Thomas a essayé à son tour d'empêcher le sprint. Mais contre Sagan personne n'a été capable de décrocher l'ancien triple champion du monde et vainqueur du maillot vert dans le Tour. Sagan a aisément imposé sa pointe de vitesse dans la dernière ligne droite. (Belga)