Peter Maes et le Beerschot, c'est une affaire qui ne roule plus. Débarqué cet été au Kiel en remplacement de Will Still qui n'avait pas su prolonger le beau début de saison 2020-2021 des Rats sous la houlette d'un Hernan Losada parti en mars exercer ses talents à DC United, l'ancien technicien de Malines, Lokeren, Genk, Lommel et Saint-Trond n'a pas sû apporter la sérénité offensive espérée à ses nouvelles couleurs. L'entraîneur-adjoint Davy Heymans et le préparateur physique Stefan Winters sont également limogés.

Encore défait ce lundi dans ses installations du Kiel par Saint-Trond (tiens, tiens, le dernier club de Peter Maes), le Beerschot occupe la lanterne rouge et accuse déjà un retard de six points sur le premier barragiste OHL. Le bilan des Anversois est vraiment catastrophique puisqu'ils n'ont pris qu'un point en sept rencontres, n'ont marqué que 6 fois alors qu'ils ont encaissé à 16 reprises.

Le successeur de Peter Maes n'a pas encore été désigné. C'est Marc Noë qui prendra place sur le banc anversois pour ce déplacement au littoral contre Ostende.

IMPLIQUE DANS LE SCANDALE "MAINS PROPRES"

En 2018, Peter Maes avait été impliqué dans le scandale du football "Mains Propres". Le Limbourgeois fut soupçonné de blanchiment d'argent et d'appartenance à une organisation criminelle. Peu de temps après, le 27 octobre 2018, il a été licencié par Lokeren. Il a rebondi douze mois plus tard à Lommel en 1B et l'a quitté le 30 juin 2020. Il était arrivé à Saint-Trond en décembre 2020 avant de quitter les Canaris pour les Rats à la fin de la saison dernière.

F.Chl.

Peter Maes et le Beerschot, c'est une affaire qui ne roule plus. Débarqué cet été au Kiel en remplacement de Will Still qui n'avait pas su prolonger le beau début de saison 2020-2021 des Rats sous la houlette d'un Hernan Losada parti en mars exercer ses talents à DC United, l'ancien technicien de Malines, Lokeren, Genk, Lommel et Saint-Trond n'a pas sû apporter la sérénité offensive espérée à ses nouvelles couleurs. L'entraîneur-adjoint Davy Heymans et le préparateur physique Stefan Winters sont également limogés. Encore défait ce lundi dans ses installations du Kiel par Saint-Trond (tiens, tiens, le dernier club de Peter Maes), le Beerschot occupe la lanterne rouge et accuse déjà un retard de six points sur le premier barragiste OHL. Le bilan des Anversois est vraiment catastrophique puisqu'ils n'ont pris qu'un point en sept rencontres, n'ont marqué que 6 fois alors qu'ils ont encaissé à 16 reprises.Le successeur de Peter Maes n'a pas encore été désigné. C'est Marc Noë qui prendra place sur le banc anversois pour ce déplacement au littoral contre Ostende. En 2018, Peter Maes avait été impliqué dans le scandale du football "Mains Propres". Le Limbourgeois fut soupçonné de blanchiment d'argent et d'appartenance à une organisation criminelle. Peu de temps après, le 27 octobre 2018, il a été licencié par Lokeren. Il a rebondi douze mois plus tard à Lommel en 1B et l'a quitté le 30 juin 2020. Il était arrivé à Saint-Trond en décembre 2020 avant de quitter les Canaris pour les Rats à la fin de la saison dernière.F.Chl.