Le trophée, qui ne peut être remporté qu'une seule fois durant une carrière récompense chaque année un athlète paralympique pour ses prestations durant l'année écoulée et/ou pour sa carrière et son rôle au sein du Mouvement Paralympique. Le trophée, décerné pour la première fois en 1974, porte le nom de l'ancien président du Comité Olympique et Interfédéral Belge, Victor Boin, qui ?uvra pour le développement du Mouvement Paralympique en Belgique. Peter Genyn a remporté le titre paralympique sur 100m et 400m en classe T51 au mois d'août aux jeux de Rio. Cet athlète anversois, de Kalmthout, a été victime d'un accident en 1993. Un saut dans une eau trop peu profonde l'a rendu tétraplégique. Porte-drapeau de la sélection belge lors de la cérémonie de clôture au Brésil, Peter Genyn a d'abord pratiqué le rugby en fauteuil roulant devenant champion d'Europe en 2009, 6e des jeux d'Athènes en 2004 et 7e à Londres en 2012. Son passage forcé à l'athlétisme, après une fracture de la jambe fin 2012, est tout autant couronné de succès. Rien qu'en 2016, il est double champion d'Europe et détenteur du record du monde sur 400m, avant d'aller chercher deux médailles d'or paralympique. Peter Genyn succède au palmarès à Pieter Cilissen. Il avait reçu déjà l'an dernier déjà le Joyau du sport flamand devenant seulement le troisième paralympien à recevoir cet honneur en Flandres. Ce trophée Victor Boin le consolera aussi d'avoir vu le jeune Laurens Devos recevoir la préférence au Gala du Sport dans la catégorie Paralympien de l'année. (Belga)

Le trophée, qui ne peut être remporté qu'une seule fois durant une carrière récompense chaque année un athlète paralympique pour ses prestations durant l'année écoulée et/ou pour sa carrière et son rôle au sein du Mouvement Paralympique. Le trophée, décerné pour la première fois en 1974, porte le nom de l'ancien président du Comité Olympique et Interfédéral Belge, Victor Boin, qui ?uvra pour le développement du Mouvement Paralympique en Belgique. Peter Genyn a remporté le titre paralympique sur 100m et 400m en classe T51 au mois d'août aux jeux de Rio. Cet athlète anversois, de Kalmthout, a été victime d'un accident en 1993. Un saut dans une eau trop peu profonde l'a rendu tétraplégique. Porte-drapeau de la sélection belge lors de la cérémonie de clôture au Brésil, Peter Genyn a d'abord pratiqué le rugby en fauteuil roulant devenant champion d'Europe en 2009, 6e des jeux d'Athènes en 2004 et 7e à Londres en 2012. Son passage forcé à l'athlétisme, après une fracture de la jambe fin 2012, est tout autant couronné de succès. Rien qu'en 2016, il est double champion d'Europe et détenteur du record du monde sur 400m, avant d'aller chercher deux médailles d'or paralympique. Peter Genyn succède au palmarès à Pieter Cilissen. Il avait reçu déjà l'an dernier déjà le Joyau du sport flamand devenant seulement le troisième paralympien à recevoir cet honneur en Flandres. Ce trophée Victor Boin le consolera aussi d'avoir vu le jeune Laurens Devos recevoir la préférence au Gala du Sport dans la catégorie Paralympien de l'année. (Belga)