Genyn n'a été battu que par le Finlandais Toni Piispanen, champion du monde en titre. Celui-ci s'est imposé en 20.10, devant Peter Genyn (20.72). Le Portugais Helder Mestre, 3e en 24.03, prend la médaille de bronze. "Toni était très fort aujourd'hui et depuis 2019, il fait de très bonnes courses sur 100 m", déclare Petere Genyn, 44 ans. "A Tokyo aussi il sera sur la ligne de départ. Je suis déçu de ma course. Sur les premiers mètres, mes mains ont glissé de mes roues et le temps que je relance, c'était trop tard. Le temps est très variable ici et peut-être que je ne roulais pas avec le bon type de résine sur mes gants aujourd'hui". Il s'agit de la 3e médaille belge dans cet Euro. Genyn avait conservé son titre sur 200 m et Léa Bayekula avait décroché le bronze sur 100m (classe T54). Genyn a remporté dimanche sa 8e médaille en huit finales européennes. Il est aussi champion du monde en titre sur 200 m et champion paralympique sur 100 et 400 m. (Belga)

Genyn n'a été battu que par le Finlandais Toni Piispanen, champion du monde en titre. Celui-ci s'est imposé en 20.10, devant Peter Genyn (20.72). Le Portugais Helder Mestre, 3e en 24.03, prend la médaille de bronze. "Toni était très fort aujourd'hui et depuis 2019, il fait de très bonnes courses sur 100 m", déclare Petere Genyn, 44 ans. "A Tokyo aussi il sera sur la ligne de départ. Je suis déçu de ma course. Sur les premiers mètres, mes mains ont glissé de mes roues et le temps que je relance, c'était trop tard. Le temps est très variable ici et peut-être que je ne roulais pas avec le bon type de résine sur mes gants aujourd'hui". Il s'agit de la 3e médaille belge dans cet Euro. Genyn avait conservé son titre sur 200 m et Léa Bayekula avait décroché le bronze sur 100m (classe T54). Genyn a remporté dimanche sa 8e médaille en huit finales européennes. Il est aussi champion du monde en titre sur 200 m et champion paralympique sur 100 et 400 m. (Belga)