"Genk a d'ailleurs toujours été en faveur des playoffs", a-t-il poursuivi. "Je suis persuadé qu'il est dans l'intérêt du football belge de conserver la formule. C'est à mon sens un bon choix stratégique. Les playoffs représentent une bonne affaire pour le football belge. On leur doit l'augmentation constante des montants des contrats-tv, et notre bonne situation au ranking de l'UEFA, où elle ne l'a pas toujours été. Je sais que tout le monde ne partage pas ce point de vue, mais je suis personnellement convaincu qu'il y a une corrélation entre les playoffs et ces phénomènes favorables. Cela dit je n'ai aucun problème à admettre que des aménagements sont nécéssaires en playoffs 2 et en D1B..."

"Bonne figure sur la scène européenne"

"Les matchs des playoffs 1 sont de très haut niveau, et il n'y a donc aucune honte à les perdre. Le suspense est en outre garanti", poursuit le successeur de Roger Vanden Stock et Marc Coucke. "Ces rencontres nous aident à atteindre le niveau nécéssaire pour faire bonne figure sur la scène européenne", estime Croonen qui aurait retiré sa candidature, si l'Assemblée générale avait voté en faveur d'un retour à un championnat classique, comme le suggérait le président du Club Bruges Bart Verhaeghe.

"J'ai ma vision des choses et jamais je ne signerais un contrat dont les termes ne m'agréent pas. C'est pourquoi cette question de la formule du championnat a été réglée avant mon élection à la présidence...", a-t-il dit.

"J'espère d'ailleurs qu'on conservera encore longtemps ce système. C'est le genre de dossier où il est extrêmement difficile de trouver un consensus. Je ne préconiserais donc pas de remettre chaque année cette question sur le tapis. On ferait mieux de consacrer toute notre énergie à faire avancer d'autres dossiers. Cette affaire a-t-elle provoqué des cassures ? Chacun connaissait en tout cas les règles en arrivant à cette réunion. La discussion a été franche et ouverte. Personne n'a été trahi, et je pense même que les rangs sont à présent plus serrés qu'avant...", a conclu Peter Croonen.