"Pour ce faire, nous avons érigé un plan d'action qui entrera en vigueur dès maintenant et qui devra faire de la fédération une association forte, transparente et tournée vers l'avenir", a ajouté Bossaert. "Le premier pilier, primordial, est de privilégier le football à tous les niveaux", a expliqué le CEO. "Le rôle de l'entraîneur national Roberto Martinez et de son staff est très important. Ils partageront leurs connaissances avec la Pro League et nos différentes ailes afin de se consacrer au développement des jeunes joueurs." L'URBSFA accorde également beaucoup d'importance à la clarté de sa gestion ainsi qu'à la professionnalisation des arbitres. "Nous voulons que la fédération soit une instance régie par des règles claires et précises pour ainsi intégrer l'éthique et la bonne gouvernance dans l'ADN de l'Union belge." Le CEO a aussi annoncé vouloir investir dans un arbitrage irréprochable. "Nous voulons développer un studio pour les arbitres vidéo à Tubize à partir duquel ils pourront travailler. Nous voulons replacer l'arbitrage belge au plus haut niveau européen." L'Union belge veut également étendre les conditions pour l'octroi des licences, ?uvrer pour une organisation entièrement digitale ou encore mettre l'accent sur le football féminin. (Belga)

"Pour ce faire, nous avons érigé un plan d'action qui entrera en vigueur dès maintenant et qui devra faire de la fédération une association forte, transparente et tournée vers l'avenir", a ajouté Bossaert. "Le premier pilier, primordial, est de privilégier le football à tous les niveaux", a expliqué le CEO. "Le rôle de l'entraîneur national Roberto Martinez et de son staff est très important. Ils partageront leurs connaissances avec la Pro League et nos différentes ailes afin de se consacrer au développement des jeunes joueurs." L'URBSFA accorde également beaucoup d'importance à la clarté de sa gestion ainsi qu'à la professionnalisation des arbitres. "Nous voulons que la fédération soit une instance régie par des règles claires et précises pour ainsi intégrer l'éthique et la bonne gouvernance dans l'ADN de l'Union belge." Le CEO a aussi annoncé vouloir investir dans un arbitrage irréprochable. "Nous voulons développer un studio pour les arbitres vidéo à Tubize à partir duquel ils pourront travailler. Nous voulons replacer l'arbitrage belge au plus haut niveau européen." L'Union belge veut également étendre les conditions pour l'octroi des licences, ?uvrer pour une organisation entièrement digitale ou encore mettre l'accent sur le football féminin. (Belga)