1) Genk est-il un candidat au titre?
...

1) Genk est-il un candidat au titre?Les faveurs du calendrier laissaient encore place au doute. Parce que lors de ses six dernières sorties, soldées par autant de victoires, le Racing Genk n'avait affronté qu'un Charleroi en début de crise et un Gand malade, au rayon des adversaires consistants. En passant quatre buts aux Anversois d'Ivan Leko, les hommes de John van den Brom affichent plus clairement leurs prétentions, et pas seulement parce que le faux pas du Beerschot leur a permis de prendre seuls la tête du championnat.Le onze limbourgeois a tout de la recette d'un candidat au titre. Un trio colombien intransigeant en défense centrale, capable de manier le ballon comme les taquets ; un Bryan Heynen retrouvé autour du rond central ; un Joakim Maehle exceptionnel dans son couloir droit et libéré par le système de jeu en 3-4-3 ; et enfin, surtout, un trio offensif hors-normes, qui mêle la vitesse de Junya Ito, les slaloms de Theo Bongonda et les buts d'un Paul Onuachu qui ressemble de plus en plus à un Taureau d'or en puissance.Libéré des contraintes européennes par une saison 2019-2020 décevante, ce Genk réanimé par Jess Thorup et dirigé par la main de velours de John van den Brom a l'allure d'un vrai rival pour le champion brugeois.2) Vincent Kompany va-t-il finir par trouver la bonne formule?Il reste un peu moins d'une demi-heure à disputer sur la pelouse du stade arc-en-ciel quand Paul Mukairu cède sa place à Mohammed Dauda. Le Ghanéen dispute ses premières minutes officielles en mauve depuis une défaite au Cercle le 16 décembre 2018 qui avait coûté son poste à Hein Vanhaezebrouck. Il est surtout le trente-et-unième joueur utilisé par Vincent Kompany (et Franky Vercauteren avant lui) depuis le coup d'envoi de la saison. Le signal d'un coach qui tâtonne encore. Mis à part Marc Brys, personne en Pro League n'a utilisé autant de joueurs cette saison.Le T1 du Sporting bruxellois peine à trouver la formule magique pour faire gagner ses couleurs. Anderlecht pense avoir fait le plus dur en renversant le marquoir après l'ouverture du score précoce d'Ibrahima Seck, avec la complicité d'une défense du Essevee parfois dramatique, mais Gianni Bruno dégaine un but synonyme de partage, et de quatrième match consécutif sans victoire pour les Mauves. Finalement, les meilleurs alliés d'Anderlecht dans sa course au top 4 sont peut-être ces rivaux qui stagnent.3) Michel-Ange Balikwisha meilleur buteur du Standard, est-ce bien normal?En plaçant son front plein d'opportunisme au bout d'un centre du pied droit de Mehdi Carcela, le jeune Michel-Ange Balikwisha a planté son troisième but de la saison face à Malines. Une rose insuffisante pour faire triompher ses couleurs, mais qui lui offre par contre le titre provisoire de meilleur buteur des Rouches cette saison. Un statut qui pose question.S'il ne faut évidemment rien enlever aux mérites de Mickey, la stat' relance le débat de la force de frappe offensive du club principautaire. Que le meilleur buteur des hommes de Philippe Montanier ne soit pas l'un des quatre attaquants du noyau est un problème déjà connu et évoqué, que le retour de blessure de Jackson Muleka pourrait résoudre, mais qu'il n'ait marqué que trois fois semble plus problématique. Chez les concurrents du G7, tout le monde peut compter sur un buteur plus fiable: quatorze buts pour Onuachu, sept pour Yaremchuk, six pour Rezaei et Mbokani, cinq pour Nmecha. Même en panne de numéro 9, Bruges peut s'appuyer sur les buts de Diatta (6) et Vanaken (5).Moins imperméable derrière depuis qu'il tente de déployer ses joueurs de couloir un peu plus haut sur le terrain, le Standard aura besoin d'être plus efficace devant pour accumuler les points. Et les grandes histoires des Rouches s'écrivent toujours avec un buteur de gala.