Strand Hagenes a fait la différence dans la dernière ascension du Wijnpers, à six kilomètres de l'arrivée. Avant cela, il était revenu sur un groupe de tête parti à une vingtaine de bornes du but. "Il y a eu une première échappée de deux coureurs. Puis deux Français les ont rejoints et un Danois. J'ai bouché le trou moi-même au début du dernier tour et j'ai attaqué sur la dernière bosse. Le plan dans l'équipe était de me positionner pour attaquer ou alors de jouer la victoire au sprint avec notre sprinteur. Nous avons roulé fort en équipe et ma tactique a marché", a résumé le Norvégien. La course a été marquée par plusieurs chutes, dont deux ont impliqué Cian Uijtdebroeks. "Il a de grandes capacités. Pour la course, c'est dommage. Mais quand tu vois que tes rivaux ne sont pas là tu es content car tu veux gagner", a souri Hagenes, déjà vice-champion d'Europe il y a deux semaines à Trente, Italie. "Bien sûr c'est triste quand d'autres sont victimes de chutes. Mais cela fait partie de la course. A l'Euro à Trente, j'avais moi-même eu des problèmes." Per Strand Hagenes, 18 ans, évoluera l'an prochain au sein de l'équipe de développement de Jumbo-Visma, avec qui il a déjà effectué un stage. Pour l'avenir, il se voit devenir un coureur de classique. (Belga)

Strand Hagenes a fait la différence dans la dernière ascension du Wijnpers, à six kilomètres de l'arrivée. Avant cela, il était revenu sur un groupe de tête parti à une vingtaine de bornes du but. "Il y a eu une première échappée de deux coureurs. Puis deux Français les ont rejoints et un Danois. J'ai bouché le trou moi-même au début du dernier tour et j'ai attaqué sur la dernière bosse. Le plan dans l'équipe était de me positionner pour attaquer ou alors de jouer la victoire au sprint avec notre sprinteur. Nous avons roulé fort en équipe et ma tactique a marché", a résumé le Norvégien. La course a été marquée par plusieurs chutes, dont deux ont impliqué Cian Uijtdebroeks. "Il a de grandes capacités. Pour la course, c'est dommage. Mais quand tu vois que tes rivaux ne sont pas là tu es content car tu veux gagner", a souri Hagenes, déjà vice-champion d'Europe il y a deux semaines à Trente, Italie. "Bien sûr c'est triste quand d'autres sont victimes de chutes. Mais cela fait partie de la course. A l'Euro à Trente, j'avais moi-même eu des problèmes." Per Strand Hagenes, 18 ans, évoluera l'an prochain au sein de l'équipe de développement de Jumbo-Visma, avec qui il a déjà effectué un stage. Pour l'avenir, il se voit devenir un coureur de classique. (Belga)