Ça fait quoi d'entendre qu'on est pressenti comme le successeur de Dieumerci Mbokani à Anderlecht ?

Je ne suis le successeur de personne. Mais il est évident qu'être suivi par Anderlecht ne laisse pas indifférent. C'est le meilleur club de Belgique, avec le plus grand palmarès. J'ai grandi et je vis toujours Bruxelles... Il est donc normal que ça me fasse plaisir même si il n'y aucun contact pour l'instant.

Si Gand venait à décrocher une place européenne via les PO2 et vu les ambitions du club matérialisées par le nouveau stade, est-ce que tu pourrais rester au club une saison de plus ?

Tout est possible. Mais ce qui me préoccupe pour le moment, c'est notre fin de saison et rien d'autre. Ce n'est qu'après qu'on se mettra tous ensemble autour de la table : le président, mon père, mon manager et moi. Comme ça avait été le cas en janvier quand Norwich s'était manifesté. A cette époque, j'avais jugé que ce n'était pas le moment de partir. J'ai envie que ce soit par la grande porte.

Tu n'as été élu par les supporters que troisième meilleur joueur de la saison derrière Hannes Van der Bruggen et Sergio Padt. Es-tu déçu de ce manque de reconnaissance ?

Non ce n'est pas le genre de reconnaissance que je recherche. Et je suis heureux pour Hannes. C'est un petit gars du club qui a un bel avenir dans le foot. Tant mieux pour lui, il le mérite.

Tu es l'actuel meilleur buteur belge du championnat. Espères-tu retrouver l'équipe nationale lors des prochaines échéances ?

C'est un de mes objectifs. Ma sélection face à l'Ecosse puis en Roumanie m'a donné une motivation supplémentaire. Je ne pense pas que j'aurais atteint un tel niveau cette saison sans cette convocation en équipe nationale. Et j'espère en connaître d'autres...

Par Thomas Bricmont

Ça fait quoi d'entendre qu'on est pressenti comme le successeur de Dieumerci Mbokani à Anderlecht ?Je ne suis le successeur de personne. Mais il est évident qu'être suivi par Anderlecht ne laisse pas indifférent. C'est le meilleur club de Belgique, avec le plus grand palmarès. J'ai grandi et je vis toujours Bruxelles... Il est donc normal que ça me fasse plaisir même si il n'y aucun contact pour l'instant.Si Gand venait à décrocher une place européenne via les PO2 et vu les ambitions du club matérialisées par le nouveau stade, est-ce que tu pourrais rester au club une saison de plus ?Tout est possible. Mais ce qui me préoccupe pour le moment, c'est notre fin de saison et rien d'autre. Ce n'est qu'après qu'on se mettra tous ensemble autour de la table : le président, mon père, mon manager et moi. Comme ça avait été le cas en janvier quand Norwich s'était manifesté. A cette époque, j'avais jugé que ce n'était pas le moment de partir. J'ai envie que ce soit par la grande porte.Tu n'as été élu par les supporters que troisième meilleur joueur de la saison derrière Hannes Van der Bruggen et Sergio Padt. Es-tu déçu de ce manque de reconnaissance ?Non ce n'est pas le genre de reconnaissance que je recherche. Et je suis heureux pour Hannes. C'est un petit gars du club qui a un bel avenir dans le foot. Tant mieux pour lui, il le mérite.Tu es l'actuel meilleur buteur belge du championnat. Espères-tu retrouver l'équipe nationale lors des prochaines échéances ?C'est un de mes objectifs. Ma sélection face à l'Ecosse puis en Roumanie m'a donné une motivation supplémentaire. Je ne pense pas que j'aurais atteint un tel niveau cette saison sans cette convocation en équipe nationale. Et j'espère en connaître d'autres...Par Thomas Bricmont