L'annonce de ces mesures fait suite à un incident survenu lors du match de deuxième division opposant le FC Den Bosch à l'Excelsior, il y a presque deux semaines. Ahmad Mendes Moreira, joueur de ce dernier club, avait alors été victime de chants racistes. Ses coéquipiers avaient dû le calmer. La scène avait suscité beaucoup d'agitation aux Pays-Bas et le Premier ministre Mark Rutte avait annoncé qu'il souhaitait entamer des discussions avec les autorités concernées. Ces caméras intelligentes doivent également pouvoir identifier les émeutiers plus rapidement, notamment en capturant le son, a expliqué le ministre de l'Enseignement Bruno Bruins. Une contribution financière gouvernementale est envisagée pour le football amateur. Une application mobile particulière verra aussi le jour pour réduire le nombre d'incidents à l'avenir, une idée originaire d'Angleterre. Les personnes qui sont témoins de racisme sur un terrain de football peuvent le signaler via leur smartphone, explique Eric Gudde, directeur de la KNVB. Des retraits de points, des amendes plus lourdes, des obligations de signalement plus strictes et des interdictions de stade plus longues sont d'autres options "à l'ordre du jour". Un plan d'action sera élaboré dans les prochaines semaines et verra le jour d'ici la fin janvier. (Belga)