Une marque de confiance qui conforte Paul Van den Bulck dans ses objectifs de rassembler et de consolider les liens entre toutes les composantes de la première fédération sportive du pays. "Je suis très honoré et heureux, mais tout commence maintenant et ce n'est pas un aboutissement", a souligné le nouveau président. "J'ai mis à profit mon année d'affiliation à l'Union belge comme administrateur indépendant pour rencontrer les différentes parties que j'ai trouvées animées par la même passion et qui font leur travail avec coeur et ma conclusion est simple: travaillons ensemble. La fédération est devenue un outil moderne, et a donné la priorité à la bonne gouvernance, en bonne intelligence et a été construite en pleine crise du Covid, cela symbolise cette transformation en des temps difficiles". Paul Van den Bulck laissera à Peter Bossaert tout l'aspect opérationnel et se concentrera sur les aspects stratégiques et de représentation. "Mon rôle n'est pas du tout sportif et je ne joue aucun rôle là-dedans", a-t-il clarifié. "Le président n'est plus impliqué dans les fonctions opérationnelles et je serai impliqué dans les décisions stratégiques sur trois axes: rassembler, grandir et être responsable. Je veillerai aussi à assurer une bonne dynamique entre tous les organes de l'Union belge (le conseil d'administration, l'assemblée générale, le comité exécutif, la Pro League, le Voetbal Vlaanderen, l'ACFF) tout en les maintenant chacun indépendant en faisant en sorte qu'ils fonctionnent de manière collaborative". (Belga)

Une marque de confiance qui conforte Paul Van den Bulck dans ses objectifs de rassembler et de consolider les liens entre toutes les composantes de la première fédération sportive du pays. "Je suis très honoré et heureux, mais tout commence maintenant et ce n'est pas un aboutissement", a souligné le nouveau président. "J'ai mis à profit mon année d'affiliation à l'Union belge comme administrateur indépendant pour rencontrer les différentes parties que j'ai trouvées animées par la même passion et qui font leur travail avec coeur et ma conclusion est simple: travaillons ensemble. La fédération est devenue un outil moderne, et a donné la priorité à la bonne gouvernance, en bonne intelligence et a été construite en pleine crise du Covid, cela symbolise cette transformation en des temps difficiles". Paul Van den Bulck laissera à Peter Bossaert tout l'aspect opérationnel et se concentrera sur les aspects stratégiques et de représentation. "Mon rôle n'est pas du tout sportif et je ne joue aucun rôle là-dedans", a-t-il clarifié. "Le président n'est plus impliqué dans les fonctions opérationnelles et je serai impliqué dans les décisions stratégiques sur trois axes: rassembler, grandir et être responsable. Je veillerai aussi à assurer une bonne dynamique entre tous les organes de l'Union belge (le conseil d'administration, l'assemblée générale, le comité exécutif, la Pro League, le Voetbal Vlaanderen, l'ACFF) tout en les maintenant chacun indépendant en faisant en sorte qu'ils fonctionnent de manière collaborative". (Belga)