Ces dernières années, un coureur en particulier était chargé de cette tâche bien spécifique, roulant en tête du peloton pendant de nombreux kilomètres. Tim Declercq l'a réalisé en 2018, Julien Vermote les années précédentes. Cette fois, un tel profil semble absent de la sélection Deceuninck - Quick-Step. "Nous avons toujours pris nos responsabilités ces dernières années", a assuré le patron de l'équipe la plus victorieuse en 2019 avec déjà 46 bouquets au compteur. "Nous étions d'ailleurs souvent seuls à rouler en tête pour reprendre l'échappée. Nous n'avons reçu que très peu de soutien, ou tardivement, des autres équipes. Tim n'est pas parmi nous, il faudra donc faire un choix. Le premier coureur qui prendra en chasse les échappés sera Kasper Asgreen. Nous savons qu'il est fort et nous espérons d'ailleurs que les autres équipes n'en profiteront pas trop", a rigolé Lefevere. "Je pense aussi aux équipes de sprinteurs comme Jumbo-Visma ou Lotto Soudal, qui doivent aussi aider. Si nous allons moins emmener la course? Normalement oui. Nous prendrons peut-être ce risque afin de ne pas toujours faire le sale boulot", a ponctué le manager. (Belga)

Ces dernières années, un coureur en particulier était chargé de cette tâche bien spécifique, roulant en tête du peloton pendant de nombreux kilomètres. Tim Declercq l'a réalisé en 2018, Julien Vermote les années précédentes. Cette fois, un tel profil semble absent de la sélection Deceuninck - Quick-Step. "Nous avons toujours pris nos responsabilités ces dernières années", a assuré le patron de l'équipe la plus victorieuse en 2019 avec déjà 46 bouquets au compteur. "Nous étions d'ailleurs souvent seuls à rouler en tête pour reprendre l'échappée. Nous n'avons reçu que très peu de soutien, ou tardivement, des autres équipes. Tim n'est pas parmi nous, il faudra donc faire un choix. Le premier coureur qui prendra en chasse les échappés sera Kasper Asgreen. Nous savons qu'il est fort et nous espérons d'ailleurs que les autres équipes n'en profiteront pas trop", a rigolé Lefevere. "Je pense aussi aux équipes de sprinteurs comme Jumbo-Visma ou Lotto Soudal, qui doivent aussi aider. Si nous allons moins emmener la course? Normalement oui. Nous prendrons peut-être ce risque afin de ne pas toujours faire le sale boulot", a ponctué le manager. (Belga)