Kramer a été crédité du meilleur temps, 13:10.45, lors du 10.000 mètres où il a devancé son compatriote Jan Blokhuijsen (13:13.39) et Swings (13:20.61). Le podium final est exclusivement orange, Kramer y étant entouré de Patrick Roest et Jan Blokhuijsen. Le Norvégien Sverre Lunde Pedersen est quatrième et Bart Swings cinquième. Jelle Spruyt, le coach de Swings, assure qu'à 26 ans celui-ci a encore une marge de progression devant lui. "Mais à condition de pouvoir s'entraîner avec des patineurs de son niveau", prévient-il. "Autrement il va au contraire stagner. Voyez combien tous les Néerlandais profitent de leur terrible rivalité pour régner sur la discipline. Ils se tirent mutuellement vers les sommets et c'est justement ce qui manque à Bart". Outre le 10.000 mètres, Swings a également disputé le 500 mètres (seizième), le 5.000 mètres (sixième) et le 1.500 mètres (sixième) au cours de ce mondial allround. (Belga)

Kramer a été crédité du meilleur temps, 13:10.45, lors du 10.000 mètres où il a devancé son compatriote Jan Blokhuijsen (13:13.39) et Swings (13:20.61). Le podium final est exclusivement orange, Kramer y étant entouré de Patrick Roest et Jan Blokhuijsen. Le Norvégien Sverre Lunde Pedersen est quatrième et Bart Swings cinquième. Jelle Spruyt, le coach de Swings, assure qu'à 26 ans celui-ci a encore une marge de progression devant lui. "Mais à condition de pouvoir s'entraîner avec des patineurs de son niveau", prévient-il. "Autrement il va au contraire stagner. Voyez combien tous les Néerlandais profitent de leur terrible rivalité pour régner sur la discipline. Ils se tirent mutuellement vers les sommets et c'est justement ce qui manque à Bart". Outre le 10.000 mètres, Swings a également disputé le 500 mètres (seizième), le 5.000 mètres (sixième) et le 1.500 mètres (sixième) au cours de ce mondial allround. (Belga)