"Consciente de l'accélération des développements négatifs liés au Covid-19, de la tragédie humaine mondiale qui en résulte, et des mesures prises par les autorités publiques, ainsi que des problèmes logistiques, le Conseil de l'ISU a conclu qu'une reprogrammation des Championnats du monde en suspens n'était pas possible. Par conséquent, il a été décidé que ces championnats devaient être définitivement annulés", écrit la fédération internationale dans un communiqué publié sur son site internet. Les Mondiaux de patinage artistique devaient se tenir mi-mars à Montréal, au Canada. Et ceux de patinage de vitesse et de short-track juste avant, à Séoul. L'ISU ajoute qu'une nouvelle réunion virtuelle de son conseil est prévue fin avril "au sujet du calendrier de la saison 2020/2021, compte tenu de l'évolution incertaine de la crise du Covid-19 et de ses conséquences sur l'organisation de compétitions sportives internationales." "Différents scénarios seront discutés", avec l'objectif de "d'élaborer et de communiquer à toutes les parties prenantes des options adaptées" et ainsi "limiter l'incertitude au strict minimum", explique l'ISU. La saison internationale s'ouvre traditionnellement en septembre, pour culminer courant mars aux Mondiaux. (Belga)

"Consciente de l'accélération des développements négatifs liés au Covid-19, de la tragédie humaine mondiale qui en résulte, et des mesures prises par les autorités publiques, ainsi que des problèmes logistiques, le Conseil de l'ISU a conclu qu'une reprogrammation des Championnats du monde en suspens n'était pas possible. Par conséquent, il a été décidé que ces championnats devaient être définitivement annulés", écrit la fédération internationale dans un communiqué publié sur son site internet. Les Mondiaux de patinage artistique devaient se tenir mi-mars à Montréal, au Canada. Et ceux de patinage de vitesse et de short-track juste avant, à Séoul. L'ISU ajoute qu'une nouvelle réunion virtuelle de son conseil est prévue fin avril "au sujet du calendrier de la saison 2020/2021, compte tenu de l'évolution incertaine de la crise du Covid-19 et de ses conséquences sur l'organisation de compétitions sportives internationales." "Différents scénarios seront discutés", avec l'objectif de "d'élaborer et de communiquer à toutes les parties prenantes des options adaptées" et ainsi "limiter l'incertitude au strict minimum", explique l'ISU. La saison internationale s'ouvre traditionnellement en septembre, pour culminer courant mars aux Mondiaux. (Belga)