Démare avait déjà imposé sa pointe de vitesse à l'arrivée des 4e et 6e étape à Villafranca Tirrena et à Matera. Etape de transition après les étapes mouvementées en Sicile, cette 7e journée du 103e du Giro s'est révélée plus animée que prévu en raison de la présence de vent. Du coup, les coureurs sont arrivés avec un quart d'heure d'avance sur l'horaire le plus rapide envisagé. Dès le départ, le tempo a été élevé et des bordures se sont formées. Plusieurs groupes ont été piégés et parmi les victimes a figuré un moment le leader Michelton-Scott Simon Yates. Finalement, tous les favoris sont revenus à temps. Au classement général, Almeida conserve 43 secondes d'avance sur l'Espagnol Pello Bilbao (Bahrain-McLaren) et 48 sur le Néerlandais Wilco Kelderman (Team Sunweb). Harm Vanhoucke (Lotto Soudal) reste 4e à 59 secondes. Samedi, la 8e étape longue de 200 km reliera Giovinazzo à Vieste. (Belga)

Démare avait déjà imposé sa pointe de vitesse à l'arrivée des 4e et 6e étape à Villafranca Tirrena et à Matera. Etape de transition après les étapes mouvementées en Sicile, cette 7e journée du 103e du Giro s'est révélée plus animée que prévu en raison de la présence de vent. Du coup, les coureurs sont arrivés avec un quart d'heure d'avance sur l'horaire le plus rapide envisagé. Dès le départ, le tempo a été élevé et des bordures se sont formées. Plusieurs groupes ont été piégés et parmi les victimes a figuré un moment le leader Michelton-Scott Simon Yates. Finalement, tous les favoris sont revenus à temps. Au classement général, Almeida conserve 43 secondes d'avance sur l'Espagnol Pello Bilbao (Bahrain-McLaren) et 48 sur le Néerlandais Wilco Kelderman (Team Sunweb). Harm Vanhoucke (Lotto Soudal) reste 4e à 59 secondes. Samedi, la 8e étape longue de 200 km reliera Giovinazzo à Vieste. (Belga)