L'étape a été animée par l'échappée de six coureurs, un Belge, Alex Colman (Sport Vlaanderen-Baloise), et cinq Allemands, Henri Uhlig (Rad-Net Rose), Justin Wolf (Bike Aid), Joshua Huppertz (Lotto-Kern Haus), Jon Knolle (SKS Sauerland NRW) et Robert Jägeler (P&S Metalltechnik). Les derniers rescapés, Wolf, Huppertz et Knolle, ont été repris à 4 km de la ligne. Le sprint massif tournait à l'avantage de Pascal Ackermann. Le coureur de Bora-Hansgrohe devançait deux Bahrain-Victorious, son compatiore Phil Bauhaus et l'Autrichein Marco Haller, pour s'offrir, à 27 ans, le 36e succès de sa carrière, le sixième de la saison. Yves Lampaert prenait la quatrième place. Jens Reynders (Sport Vlaanderen-Baloise) se classait huitième. Vendredi, la deuxième étape proposera un parcours accidenté de 180,6 km entre Sangerhausen et Ilmenau. Le Tour d'Allemagne s'achèvera dimanche après quatre étapes. Jasper Stuyven s'était adjugé la dernière édition, disputée en 2019. (Belga)

L'étape a été animée par l'échappée de six coureurs, un Belge, Alex Colman (Sport Vlaanderen-Baloise), et cinq Allemands, Henri Uhlig (Rad-Net Rose), Justin Wolf (Bike Aid), Joshua Huppertz (Lotto-Kern Haus), Jon Knolle (SKS Sauerland NRW) et Robert Jägeler (P&S Metalltechnik). Les derniers rescapés, Wolf, Huppertz et Knolle, ont été repris à 4 km de la ligne. Le sprint massif tournait à l'avantage de Pascal Ackermann. Le coureur de Bora-Hansgrohe devançait deux Bahrain-Victorious, son compatiore Phil Bauhaus et l'Autrichein Marco Haller, pour s'offrir, à 27 ans, le 36e succès de sa carrière, le sixième de la saison. Yves Lampaert prenait la quatrième place. Jens Reynders (Sport Vlaanderen-Baloise) se classait huitième. Vendredi, la deuxième étape proposera un parcours accidenté de 180,6 km entre Sangerhausen et Ilmenau. Le Tour d'Allemagne s'achèvera dimanche après quatre étapes. Jasper Stuyven s'était adjugé la dernière édition, disputée en 2019. (Belga)