"La troisième place est le maximum que je pouvais obtenir aujourd'hui", a expliqué Van Aert. "Quand Julian a accéléré, j'étais déjà à ma limite. Il était le plus fort aujourd'hui. Mon équipe a réalisé un travail fantastique pour me garder en bonne position, surtout quand certains concurrents pour le général se sont échappés." Au général, Van Aert possède 4 secondes d'avance sur Alaphilippe et 8 sur le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), deuxième jeudi. Vendredi, la troisième étape sera également propice aux puncheurs. Greg Van Avermaet a lui pris la huitième place. "Je suis plus ou moins content", a commenté le coureur d'AG2R-Citroën. "Bien sûr, j'espérais un résultat un peu plus élevé. Un top-dix n'est pas mauvais, un top-cinq est mieux. Ce n'était pas mauvais, et c'était certainement un bon exercice aujourd'hui, mais je n'étais pas assez agressif dans ce dernier kilomètre, cela doit mieux se passer. Cependant, Michael Schär a fait un bon travail dans le dernier kilomètre et m'a parfaitement placé. Sur une arrivée comme cella-là, ce sont les jambes qui parlent. Elles n'étaient pas mauvaises, mais je manquais d'agressivité. Et tu en as besoin pour disputer un bon sprint sur ces 500 derniers mètres." (Belga)

"La troisième place est le maximum que je pouvais obtenir aujourd'hui", a expliqué Van Aert. "Quand Julian a accéléré, j'étais déjà à ma limite. Il était le plus fort aujourd'hui. Mon équipe a réalisé un travail fantastique pour me garder en bonne position, surtout quand certains concurrents pour le général se sont échappés." Au général, Van Aert possède 4 secondes d'avance sur Alaphilippe et 8 sur le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), deuxième jeudi. Vendredi, la troisième étape sera également propice aux puncheurs. Greg Van Avermaet a lui pris la huitième place. "Je suis plus ou moins content", a commenté le coureur d'AG2R-Citroën. "Bien sûr, j'espérais un résultat un peu plus élevé. Un top-dix n'est pas mauvais, un top-cinq est mieux. Ce n'était pas mauvais, et c'était certainement un bon exercice aujourd'hui, mais je n'étais pas assez agressif dans ce dernier kilomètre, cela doit mieux se passer. Cependant, Michael Schär a fait un bon travail dans le dernier kilomètre et m'a parfaitement placé. Sur une arrivée comme cella-là, ce sont les jambes qui parlent. Elles n'étaient pas mauvaises, mais je manquais d'agressivité. Et tu en as besoin pour disputer un bon sprint sur ces 500 derniers mètres." (Belga)