Eden Hazard s'entraîne à nouveau avec le ballon ! C'est la grande nouvelle de cette semaine, côté belge. Elle laisse espérer qu'Edeninho jouera encore cette année. Car le Real Madrid a trois matches à disputer pendant les vacances de Noël. Un déplacement à Eibar le dimanche 20 décembre, un match à domicile contre Grenade le mercredi 23 et enfin une visite à Elche le mercredi 30 décembre.

On peut imaginer que cette fois, les dirigeants du club ne se presseront pas trop avant de recoucher le nom d'Hazard sur la feuille de match. Après tout, les occasions ne manqueront pas de le retrouver tant les échéances se rapprochent. En fait, il n'y a pas de véritable trêve hivernale en Espagne cette année. Les prochains matches de championnat sont déjà prévus pour les 2 et 10 janvier. Et la Supercoupe d'Espagne aura lieu du 13 au 17 janvier.

Cette année, la Supercoupe d'Espagne ne devrait pas avoir lieu en Arabie saoudite.

Tout comme l'année dernière, elle se jouera sous la forme d'un mini-tournoi avec le champion (Real), le vice-champion (FC Barcelone) et les deux finalistes de la Coupe (Athletic Bilbao et Real Sociedad). Toutefois, cette finale de Coupe n'a toujours pas été jouée. On doute que cette Supercoupe ait à nouveau lieu en Arabie saoudite. Même si le géant de la péninsule arabique a arrosé la fédération espagnole de football de quelque 120 millions d'euros pour organiser le mini-tournoi trois années de suite. L'idée serait plutôt d'organiser les matches en Espagne.

Quel que soit le lieu, il n'y aura pas de véritable pause pour les troupes de Zinédine Zidane. Le spectacle continue, encore et encore.

Raúl dans les starting-blocks

La question qui a occupé les médias espagnols ces dernières semaines est celle-ci : Zidane va-t-il continuer à exercer sur le banc madrilène ? Selon Don Balón, jamais avare de titres sensationnalistes, il aurait déclaré en interne qu'il jetterait l'éponge après cette saison et arrêterait même sa carrière.

Le président Florentino Pérez voit en Raúl "le Pep Guardiola du Real Madrid".

Lors de la conférence de presse précédant le match de Ligue des Champions contre le Borussia Mönchengladbach, Zidane s'est montré très clair : "Je ne serai jamais le Alex Ferguson du Real Madrid". Avant de poursuivre : "Je veux juste profiter de ce que je fais en ce moment. Je ne sais pas combien de temps je vais rester ici, je n'y pense pas. J'ai juste le travail quotidien en tête et suis conscient de la chance que j'ai de pouvoir travailler dans ce grand club et avec ces joueurs."

En tout cas, un certain Raúl González Blanco attend patiemment son tour. Il entraîne actuellement la Castilla, les Espoirs merengues. Le président Florentino Pérez voit en lui "le Pep Guardiola du Real Madrid", un entraîneur issu de la Casa Blanca, qui a fait une belle carrière de joueur.

Bien sûr, Zidane répond également à ces critères, mais il n'est pas issu du centre de formation du club. Cependant, tout le monde n'est pas chaud à l'idée de jeter Raúl trop tôt dans la fosse aux lions. La qualification du Real contre le 'Gladbach pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions était donc doublement positive pour ZZ. Et tant que Zizou continue de profiter, Raúl peut attendre ...

Eden Hazard s'entraîne à nouveau avec le ballon ! C'est la grande nouvelle de cette semaine, côté belge. Elle laisse espérer qu'Edeninho jouera encore cette année. Car le Real Madrid a trois matches à disputer pendant les vacances de Noël. Un déplacement à Eibar le dimanche 20 décembre, un match à domicile contre Grenade le mercredi 23 et enfin une visite à Elche le mercredi 30 décembre.On peut imaginer que cette fois, les dirigeants du club ne se presseront pas trop avant de recoucher le nom d'Hazard sur la feuille de match. Après tout, les occasions ne manqueront pas de le retrouver tant les échéances se rapprochent. En fait, il n'y a pas de véritable trêve hivernale en Espagne cette année. Les prochains matches de championnat sont déjà prévus pour les 2 et 10 janvier. Et la Supercoupe d'Espagne aura lieu du 13 au 17 janvier. Tout comme l'année dernière, elle se jouera sous la forme d'un mini-tournoi avec le champion (Real), le vice-champion (FC Barcelone) et les deux finalistes de la Coupe (Athletic Bilbao et Real Sociedad). Toutefois, cette finale de Coupe n'a toujours pas été jouée. On doute que cette Supercoupe ait à nouveau lieu en Arabie saoudite. Même si le géant de la péninsule arabique a arrosé la fédération espagnole de football de quelque 120 millions d'euros pour organiser le mini-tournoi trois années de suite. L'idée serait plutôt d'organiser les matches en Espagne.Quel que soit le lieu, il n'y aura pas de véritable pause pour les troupes de Zinédine Zidane. Le spectacle continue, encore et encore.La question qui a occupé les médias espagnols ces dernières semaines est celle-ci : Zidane va-t-il continuer à exercer sur le banc madrilène ? Selon Don Balón, jamais avare de titres sensationnalistes, il aurait déclaré en interne qu'il jetterait l'éponge après cette saison et arrêterait même sa carrière.Lors de la conférence de presse précédant le match de Ligue des Champions contre le Borussia Mönchengladbach, Zidane s'est montré très clair : "Je ne serai jamais le Alex Ferguson du Real Madrid". Avant de poursuivre : "Je veux juste profiter de ce que je fais en ce moment. Je ne sais pas combien de temps je vais rester ici, je n'y pense pas. J'ai juste le travail quotidien en tête et suis conscient de la chance que j'ai de pouvoir travailler dans ce grand club et avec ces joueurs."En tout cas, un certain Raúl González Blanco attend patiemment son tour. Il entraîne actuellement la Castilla, les Espoirs merengues. Le président Florentino Pérez voit en lui "le Pep Guardiola du Real Madrid", un entraîneur issu de la Casa Blanca, qui a fait une belle carrière de joueur. Bien sûr, Zidane répond également à ces critères, mais il n'est pas issu du centre de formation du club. Cependant, tout le monde n'est pas chaud à l'idée de jeter Raúl trop tôt dans la fosse aux lions. La qualification du Real contre le 'Gladbach pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions était donc doublement positive pour ZZ. Et tant que Zizou continue de profiter, Raúl peut attendre ...