La somme de sept millions d'euros mentionnée dans la presse sur base des informations du parquet fédéral correspond à ses actifs bancaires, qui proviennent de l'activité d'agent de joueur qu'il exerce depuis 20 ans avec succès, précise Me de Beco. Il ajoute que ces actifs sont par ailleurs engagés sur des crédits immobiliers pour des montants plus importants et que les appartements saisis ont également été acquis à crédit. Son avocat rappelle qu'à ce stade Christophe Henrotay est toujours présumé innocent, qu'il n'a été entendu brièvement par les enquêteurs qu'à une seule reprise, qu'il n'a pas encore été interrogé par le juge d'instruction et qu'il n'a toujours pas eu accès au dossier, n'ayant donc pas encore été informé précisément des faits qui lui sont reprochés. "M. Henrotay est toujours bloqué à Monaco dans l'attente d'une procédure d'extradition totalement inutile puisqu'il propose depuis plus de six mois de venir en Belgique pour répondre aux éventuelles questions des enquêteurs, ce qui ne semble manifestement pas être leur priorité", fait valoir à nouveau Me Dimitri de Beco. "M. Henrotay est cependant déjà en mesure d'affirmer qu'il n'a commis aucune infraction et fait confiance à la justice pour le confirmer à l'issue de l'instruction, lorsqu'elle voudra bien entendre sa défense." Une fois que la cour d'appel de Monaco aura rendu un avis sur la demande d'extradition, la décision définitive reviendra au prince Albert. Christophe Henrotay avait été arrêté dans la cité monégasque en septembre dernier. Depuis plusieurs mois, le parquet fédéral et le juge d'instruction Michel Claise mènent une enquête sur des suspicions de blanchiment d'argent et d'association de malfaiteurs dans le milieu du football belge. L'enquête porte notamment sur des arrangements financiers autour du transfert de l'attaquant Aleksandar Mitrovic vers le club anglais de Newcastle en 2015 et autour de Youri Tielemans à l'AS Monaco. Les 10 et 11 septembre, les enquêteurs ont effectué quatre perquisitions à Monaco, deux en Belgique et une à Londres. Christophe Henrotay a été libéré par la cour d'appel de Monaco après le versement d'une caution de 250.000 euros. Son associé Christophe Cheniauxa a été arrêté en région liégeoise, placé sous mandat d'arrêt et inculpé d'escroquerie privée, faux, blanchiment d'argent et association de malfaiteurs. (Belga)

La somme de sept millions d'euros mentionnée dans la presse sur base des informations du parquet fédéral correspond à ses actifs bancaires, qui proviennent de l'activité d'agent de joueur qu'il exerce depuis 20 ans avec succès, précise Me de Beco. Il ajoute que ces actifs sont par ailleurs engagés sur des crédits immobiliers pour des montants plus importants et que les appartements saisis ont également été acquis à crédit. Son avocat rappelle qu'à ce stade Christophe Henrotay est toujours présumé innocent, qu'il n'a été entendu brièvement par les enquêteurs qu'à une seule reprise, qu'il n'a pas encore été interrogé par le juge d'instruction et qu'il n'a toujours pas eu accès au dossier, n'ayant donc pas encore été informé précisément des faits qui lui sont reprochés. "M. Henrotay est toujours bloqué à Monaco dans l'attente d'une procédure d'extradition totalement inutile puisqu'il propose depuis plus de six mois de venir en Belgique pour répondre aux éventuelles questions des enquêteurs, ce qui ne semble manifestement pas être leur priorité", fait valoir à nouveau Me Dimitri de Beco. "M. Henrotay est cependant déjà en mesure d'affirmer qu'il n'a commis aucune infraction et fait confiance à la justice pour le confirmer à l'issue de l'instruction, lorsqu'elle voudra bien entendre sa défense." Une fois que la cour d'appel de Monaco aura rendu un avis sur la demande d'extradition, la décision définitive reviendra au prince Albert. Christophe Henrotay avait été arrêté dans la cité monégasque en septembre dernier. Depuis plusieurs mois, le parquet fédéral et le juge d'instruction Michel Claise mènent une enquête sur des suspicions de blanchiment d'argent et d'association de malfaiteurs dans le milieu du football belge. L'enquête porte notamment sur des arrangements financiers autour du transfert de l'attaquant Aleksandar Mitrovic vers le club anglais de Newcastle en 2015 et autour de Youri Tielemans à l'AS Monaco. Les 10 et 11 septembre, les enquêteurs ont effectué quatre perquisitions à Monaco, deux en Belgique et une à Londres. Christophe Henrotay a été libéré par la cour d'appel de Monaco après le versement d'une caution de 250.000 euros. Son associé Christophe Cheniauxa a été arrêté en région liégeoise, placé sous mandat d'arrêt et inculpé d'escroquerie privée, faux, blanchiment d'argent et association de malfaiteurs. (Belga)