Pour garantir l'équité de la compétition, la Pro League avait introduit une mesure temporaire en début de saison permettant aux clubs comptant sept cas au moins de coronavirus dans leur effectif de demander le report d'une rencontre.

Il ne sera plus possible d'avoir recours à cette mesure une fois les playoffs entamés, étant donné la difficulté de reporter des duels une fois la dernière phase du championnat entamée. Les huit équipes qualifiées pour les playoffs devront alors se contenter des joueurs testés négatifs lors des contrôlés hebdomadaires. Pour rappel, les clubs classés de la 1re à la 4e place de la compétition régulière disputeront le 'Champions Playoff'. Les clubs entre la 5e et la 8e position s'affronteront pour essayer de décrocher le 4e ticket européen.

"Nous programmons déjà des journées en milieu de semaine donc le calendrier sera bien rempli à partir d'avril", a déclaré Pierre François, directeur général de la Pro League. "N'oubliez pas que les rencontres de playoffs se déroulent à la même heure. De plus, nous ne pouvons pas étirer davantage la compétition en raison de l'Euro prévu cet été. Ce n'est pas une mesure idéale mais elle nous offre la meilleure garantie de terminer la compétition dans les temps."

Seuls les protagonistes du duel entre l'avant-dernier de D1A et le 2e de D1B, avec un ticket pour l'élite du football belge comme enjeu, pourront encore reporter une rencontre en cas d'épidémie de Covid-19 au sein de leurs effectifs.

Même jusqu'à la dernière journée de la compétition régulière (weekend du 17-18 avril), une équipe peut demander un report en raison du coronavirus.

"Nous avons un temps pensé à ne pas permettre les reports à partir du 1er avril mais nous nous sommes heurtés à des objections d'ordre juridiques", a encore avancé Pierre François, juriste de formation. "Nous ne pouvons pas changer les règles d'une saison en cours. Cependant, tout le monde s'accorde à dire que les playoffs constituent une nouvelle compétition."

Pour garantir l'équité de la compétition, la Pro League avait introduit une mesure temporaire en début de saison permettant aux clubs comptant sept cas au moins de coronavirus dans leur effectif de demander le report d'une rencontre. Il ne sera plus possible d'avoir recours à cette mesure une fois les playoffs entamés, étant donné la difficulté de reporter des duels une fois la dernière phase du championnat entamée. Les huit équipes qualifiées pour les playoffs devront alors se contenter des joueurs testés négatifs lors des contrôlés hebdomadaires. Pour rappel, les clubs classés de la 1re à la 4e place de la compétition régulière disputeront le 'Champions Playoff'. Les clubs entre la 5e et la 8e position s'affronteront pour essayer de décrocher le 4e ticket européen. "Nous programmons déjà des journées en milieu de semaine donc le calendrier sera bien rempli à partir d'avril", a déclaré Pierre François, directeur général de la Pro League. "N'oubliez pas que les rencontres de playoffs se déroulent à la même heure. De plus, nous ne pouvons pas étirer davantage la compétition en raison de l'Euro prévu cet été. Ce n'est pas une mesure idéale mais elle nous offre la meilleure garantie de terminer la compétition dans les temps." Seuls les protagonistes du duel entre l'avant-dernier de D1A et le 2e de D1B, avec un ticket pour l'élite du football belge comme enjeu, pourront encore reporter une rencontre en cas d'épidémie de Covid-19 au sein de leurs effectifs. Même jusqu'à la dernière journée de la compétition régulière (weekend du 17-18 avril), une équipe peut demander un report en raison du coronavirus. "Nous avons un temps pensé à ne pas permettre les reports à partir du 1er avril mais nous nous sommes heurtés à des objections d'ordre juridiques", a encore avancé Pierre François, juriste de formation. "Nous ne pouvons pas changer les règles d'une saison en cours. Cependant, tout le monde s'accorde à dire que les playoffs constituent une nouvelle compétition."