"Depuis quelques mois, l'actionnaire principal, Pairoj Piempongsant souhaitait renforcer la structure du club grâce à l'apport de nouveaux partenaires", a expliqué le club dans un communiqué. "Alors que plusieurs pistes étaient sur le point d'aboutir, la crise sanitaire mondiale a fait péricliter les initiatives de rapprochement avec les nouveaux investisseurs. Notre actionnaire n'était donc pas en mesure de garantir la continuité du club au moment de déposer le dossier de licence étant donné l'incertitude économique ambiante causée par la crise sanitaire qui frappe la planète." L'Excel Mouscron estime, qu'il est en mesure d'assurer la continuité de l'activité grâce à un budget de crise présenté lors du passage devant la commission des licences. C'est pour cette raison qu'il a décidé de faire appel de la décision. "Nous sommes confiants sur l'obtention de la licence devant la CBAS en mai", affirment ensemble le président Patrick Declerck et le directeur général Paul Allaerts. "Des pistes sont à l'étude et nous sommes toujours optimistes sur le fait qu'elles pourront aboutir malgré les grosses difficultés engendrées par la crise sanitaire mondiale." (Belga)

"Depuis quelques mois, l'actionnaire principal, Pairoj Piempongsant souhaitait renforcer la structure du club grâce à l'apport de nouveaux partenaires", a expliqué le club dans un communiqué. "Alors que plusieurs pistes étaient sur le point d'aboutir, la crise sanitaire mondiale a fait péricliter les initiatives de rapprochement avec les nouveaux investisseurs. Notre actionnaire n'était donc pas en mesure de garantir la continuité du club au moment de déposer le dossier de licence étant donné l'incertitude économique ambiante causée par la crise sanitaire qui frappe la planète." L'Excel Mouscron estime, qu'il est en mesure d'assurer la continuité de l'activité grâce à un budget de crise présenté lors du passage devant la commission des licences. C'est pour cette raison qu'il a décidé de faire appel de la décision. "Nous sommes confiants sur l'obtention de la licence devant la CBAS en mai", affirment ensemble le président Patrick Declerck et le directeur général Paul Allaerts. "Des pistes sont à l'étude et nous sommes toujours optimistes sur le fait qu'elles pourront aboutir malgré les grosses difficultés engendrées par la crise sanitaire mondiale." (Belga)