Le Standard, Mouscron et Ostende n'ont pas obtenu leur licence pour le football professionnel (D1A et D1B) pour la saison 2020-2021, a décidé mercredi la Commission des licences de la Fédération belge de football (RBFA).

En D1B, les dossiers de Lokeren, Roulers, Lommel et Virton ont également été recalés. Les dix-sept autres clubs professionnels ont reçu leur licence. Comme le stipule le règlement fédéral, ces décisions sont susceptibles d'appel devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) jusqu'au 14 avril 2020 inclus. Une décision sur tout recours éventuel introduit sera ensuite attendue pour le 10 mai 2020 au plus tard.

Le Standard a d'ailleurs annoncé qu'il ira en appel devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS). La Commission des licences a refusé d'accorder le précieux sésame pour le football professionnel (D1A et D1B) en raison du non-respect du délais requis pour la preuve de paiement des primes de quelques joueurs et du compromis de vente du stade par la S.A. Standard de Liège à la S.A. Immobilière Standard de Liège, créée par le président Bruno Venanzi avec notamment Axel Witsel parmi les investisseurs.

"Le club ne fournit aucun élément prouvant que l'Immobilière de Standard de Liège dispose de suffisamment de liquidités et prouvant le versement des avances dans le projet de compromis", a indiqué la commission dans son rapport. "Le compromis de vente du stade, signé le 31 mars, a été interprété par la commission des licences comme un simple 'projet' alors que le document communiqué portait les signatures des acheteurs et vendeurs et les engage de manière irrévocable", a réagi le Standard dans un communiqué. "Ici, le club s'insurge totalement contre cette mauvaise interprétation: il s'agit bien d'un compromis de vente du stade en bonne et due forme."

Ostende ira églament en appel et s'opposera également à celle accordée à Anderlecht.

Mouscron va en appel

La Commission des licences de la Fédération belge de football (RBFA) n'a pas accordé de licence à l'Excel Mouscron "suite au doute sur la continuité de l'activité du club", ont annoncé les Hurlus mercredi. Mouscron ira en appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) afin d'obtenir le précieux sésame.

"Depuis quelques mois, l'actionnaire principal, Pairoj Piempongsant souhaitait renforcer la structure du club grâce à l'apport de nouveaux partenaires", a expliqué le club dans un communiqué. "Alors que plusieurs pistes étaient sur le point d'aboutir, la crise sanitaire mondiale a fait péricliter les initiatives de rapprochement avec les nouveaux investisseurs. Notre actionnaire n'était donc pas en mesure de garantir la continuité du club au moment de déposer le dossier de licence étant donné l'incertitude économique ambiante causée par la crise sanitaire qui frappe la planète."

L'Excel Mouscron estime, qu'il est en mesure d'assurer la continuité de l'activité grâce à un budget de crise présenté lors du passage devant la commission des licences. C'est pour cette raison qu'il a décidé de faire appel de la décision.

"Nous sommes confiants sur l'obtention de la licence devant la CBAS en mai", affirment ensemble le président Patrick Declerck et le directeur général Paul Allaerts. "Des pistes sont à l'étude et nous sommes toujours optimistes sur le fait qu'elles pourront aboutir malgré les grosses difficultés engendrées par la crise sanitaire mondiale."

Oud-Heverlee Louvain et le Beerschot ont leur licence pour la D1A

Oud-Heverlee Louvain et le Beerschot, les deux finalistes de la D1B et donc candidats à la promotion, ont reçu leur licence pour la Jupiler Pro League mercredi. Les deux clubs l'ont annoncé mercredi.

OHL et le Beerschot ont reçu tant la licence européenne que la licence professionnelle pour la Belguque (1A et 1B) pour la saison 2020-2021. Les finalistes de D1B ont dû apporter des pièces supplémentaires à leur dossier, mais ont finalement reçu un avis positif du manager des licences Nils Van Brantegem. Mercredi, les deux clubs ont ainsi reçu le feu vert de la Commission des licences.

Lors de la manche aller de la finale pour la promotion en D1A, le Beerschot s'est imposé 1-0. La date de la finale retour n'est pas encore connue. L'Assemblée générale de la Pro League doit se pencher sur la reprise ou non du championnat. Un groupe de travail examine les modalités pour la promotion et la relégation. La chance existe que les deux clubs soient promus dans un championnat de D1A à 18.

Le Standard, Mouscron et Ostende n'ont pas obtenu leur licence pour le football professionnel (D1A et D1B) pour la saison 2020-2021, a décidé mercredi la Commission des licences de la Fédération belge de football (RBFA). En D1B, les dossiers de Lokeren, Roulers, Lommel et Virton ont également été recalés. Les dix-sept autres clubs professionnels ont reçu leur licence. Comme le stipule le règlement fédéral, ces décisions sont susceptibles d'appel devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) jusqu'au 14 avril 2020 inclus. Une décision sur tout recours éventuel introduit sera ensuite attendue pour le 10 mai 2020 au plus tard. Le Standard a d'ailleurs annoncé qu'il ira en appel devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS). La Commission des licences a refusé d'accorder le précieux sésame pour le football professionnel (D1A et D1B) en raison du non-respect du délais requis pour la preuve de paiement des primes de quelques joueurs et du compromis de vente du stade par la S.A. Standard de Liège à la S.A. Immobilière Standard de Liège, créée par le président Bruno Venanzi avec notamment Axel Witsel parmi les investisseurs. "Le club ne fournit aucun élément prouvant que l'Immobilière de Standard de Liège dispose de suffisamment de liquidités et prouvant le versement des avances dans le projet de compromis", a indiqué la commission dans son rapport. "Le compromis de vente du stade, signé le 31 mars, a été interprété par la commission des licences comme un simple 'projet' alors que le document communiqué portait les signatures des acheteurs et vendeurs et les engage de manière irrévocable", a réagi le Standard dans un communiqué. "Ici, le club s'insurge totalement contre cette mauvaise interprétation: il s'agit bien d'un compromis de vente du stade en bonne et due forme." Ostende ira églament en appel et s'opposera également à celle accordée à Anderlecht. La Commission des licences de la Fédération belge de football (RBFA) n'a pas accordé de licence à l'Excel Mouscron "suite au doute sur la continuité de l'activité du club", ont annoncé les Hurlus mercredi. Mouscron ira en appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) afin d'obtenir le précieux sésame."Depuis quelques mois, l'actionnaire principal, Pairoj Piempongsant souhaitait renforcer la structure du club grâce à l'apport de nouveaux partenaires", a expliqué le club dans un communiqué. "Alors que plusieurs pistes étaient sur le point d'aboutir, la crise sanitaire mondiale a fait péricliter les initiatives de rapprochement avec les nouveaux investisseurs. Notre actionnaire n'était donc pas en mesure de garantir la continuité du club au moment de déposer le dossier de licence étant donné l'incertitude économique ambiante causée par la crise sanitaire qui frappe la planète." L'Excel Mouscron estime, qu'il est en mesure d'assurer la continuité de l'activité grâce à un budget de crise présenté lors du passage devant la commission des licences. C'est pour cette raison qu'il a décidé de faire appel de la décision. "Nous sommes confiants sur l'obtention de la licence devant la CBAS en mai", affirment ensemble le président Patrick Declerck et le directeur général Paul Allaerts. "Des pistes sont à l'étude et nous sommes toujours optimistes sur le fait qu'elles pourront aboutir malgré les grosses difficultés engendrées par la crise sanitaire mondiale." Oud-Heverlee Louvain et le Beerschot, les deux finalistes de la D1B et donc candidats à la promotion, ont reçu leur licence pour la Jupiler Pro League mercredi. Les deux clubs l'ont annoncé mercredi. OHL et le Beerschot ont reçu tant la licence européenne que la licence professionnelle pour la Belguque (1A et 1B) pour la saison 2020-2021. Les finalistes de D1B ont dû apporter des pièces supplémentaires à leur dossier, mais ont finalement reçu un avis positif du manager des licences Nils Van Brantegem. Mercredi, les deux clubs ont ainsi reçu le feu vert de la Commission des licences. Lors de la manche aller de la finale pour la promotion en D1A, le Beerschot s'est imposé 1-0. La date de la finale retour n'est pas encore connue. L'Assemblée générale de la Pro League doit se pencher sur la reprise ou non du championnat. Un groupe de travail examine les modalités pour la promotion et la relégation. La chance existe que les deux clubs soient promus dans un championnat de D1A à 18.