La tenue des Jeux olympiques d'été à Tokyo est en danger en 2021 parce qu'on ne sait pas "jusqu'où ira la contagion mondiale d'ici-là", a déclaré le professeur en microbiologie et virologie de l'université Martin Luther de Halle-Wittenberg. L'expert ne pense pas que la pandémie aura complètement disparu d'ici l'été 2021. Un risque peut alors éventuellement émaner, en particulier, des pays moins développés dont les systèmes de santé sont beaucoup moins préparés à la propagation du Covid-19. "Et bien sûr, le danger peut toujours revenir de là", a estimé Kekulé. Les virologues parlent d'une "immunité collective" lorsque les deux tiers environ de la population mondiale ont développé une immunité contre le coronavirus. La question de savoir si cela pourrait déjà être le cas l'année prochaine, ne pourra être sérieusement évaluée qu'au printemps prochain. "Un bon moment pour le faire serait certainement en mars ou avril de l'année prochaine, quand une décision finale pourra être prise". (Belga)

La tenue des Jeux olympiques d'été à Tokyo est en danger en 2021 parce qu'on ne sait pas "jusqu'où ira la contagion mondiale d'ici-là", a déclaré le professeur en microbiologie et virologie de l'université Martin Luther de Halle-Wittenberg. L'expert ne pense pas que la pandémie aura complètement disparu d'ici l'été 2021. Un risque peut alors éventuellement émaner, en particulier, des pays moins développés dont les systèmes de santé sont beaucoup moins préparés à la propagation du Covid-19. "Et bien sûr, le danger peut toujours revenir de là", a estimé Kekulé. Les virologues parlent d'une "immunité collective" lorsque les deux tiers environ de la population mondiale ont développé une immunité contre le coronavirus. La question de savoir si cela pourrait déjà être le cas l'année prochaine, ne pourra être sérieusement évaluée qu'au printemps prochain. "Un bon moment pour le faire serait certainement en mars ou avril de l'année prochaine, quand une décision finale pourra être prise". (Belga)