Sur 50m papillon, Croenen, 27 ans, a terminé 4e de sa série en 23.46, signant le 13e temps de tous les participants. Un chrono cependant insuffisant pour atteindre la finale, pour laquelle les neuf meilleurs temps se qualifiaient. Aligné ensuite sur 200m nage libre, le nageur du SHARK a terminé 2e de sa série en 1:45.49. Un chrono qui le classe 9e sur l'ensemble des participants, à une place du top 8 qui lui aurait permis de se qualifier pour la finale. Vendredi, Croenen avait décroché la médaille d'argent sur le 200m papillon avec un chrono de 1:53.32 en finale, approchant son record de Belgique (1:53.05) réalisé le 6 décembre 2015 à Netanya. Jeudi, il avait terminé à la 6e place de la finale du 100m quatre nages en 53.08, améliorant de trois centièmes son record personnel. En finale du 100m papillon, il s'est classé 7e en 51.35, battant aussi son record personnel (51.41). Le natif de Turnhout est le seul représentant belge à Kazan. (Belga)

Sur 50m papillon, Croenen, 27 ans, a terminé 4e de sa série en 23.46, signant le 13e temps de tous les participants. Un chrono cependant insuffisant pour atteindre la finale, pour laquelle les neuf meilleurs temps se qualifiaient. Aligné ensuite sur 200m nage libre, le nageur du SHARK a terminé 2e de sa série en 1:45.49. Un chrono qui le classe 9e sur l'ensemble des participants, à une place du top 8 qui lui aurait permis de se qualifier pour la finale. Vendredi, Croenen avait décroché la médaille d'argent sur le 200m papillon avec un chrono de 1:53.32 en finale, approchant son record de Belgique (1:53.05) réalisé le 6 décembre 2015 à Netanya. Jeudi, il avait terminé à la 6e place de la finale du 100m quatre nages en 53.08, améliorant de trois centièmes son record personnel. En finale du 100m papillon, il s'est classé 7e en 51.35, battant aussi son record personnel (51.41). Le natif de Turnhout est le seul représentant belge à Kazan. (Belga)