Une semaine après avoir arraché leur première victoire, Lokeren et Eupen ont servi en première période un plat fade à leurs supporters. Pourtant, la rencontre avait débuté par un vol plané de Hendrik Van Crombrugge sur un tir à distance (1e). S'ils jouaient en rouge pour bien faire la différence avec les Waeslandiens, les Eupenois ne la faisaient pas dans le jeu. Le rythme était lent et aucune des deux équipes n'a appuyé sur la pédale des gaz avant la mi-temps. Résultat: deux simili occasions de but pour Lewis Enoh (29e) et pour l'Eupenois Eric Ocansey (32e).

Cela pouvait difficilement être plus ennuyeux en seconde période. Samy Kehli l'a confirmé en prolongeant dans le but un ballon de Steve De Ridder (48e, 1-0). Par contre, Enoh n'a pas profité d'une grossière perte de balle de Moussa Wague (53e). La rencontre a gagné en intensité notamment parce que le coach des Pandas a sorti un défenseur Wague pour un attaquant Nicolas Verdier (70e). Le banc a fait la différence: monté au jeu (63e), Robin Soder a doublé la mise (79e, 2-0). Peu après, Mijat Maric a clos le débat (88e, 3-0).

Pour son déplacement à Saint-Trond, Waasland-Beveren a aligné Davy Roef. Prêté par Anderlecht, le gardien se doutait qu'il allait avoir plus de boulot avec sa nouvelle équipe. Ce fut le cas puisqu'il a directement dû intervenir sur des essais de Yohan Boli et d'Alexis De Sart (1e). La première grosse occasion a été pour les visiteurs avec une reprise de la tête d'Ibrahima Seck sur le poteau (24e). Les Canaris ont réagi par Jordan Botaka, qui a trouvé De Sart bien infiltré dans les seize mètres. Mais le milieu trudonnaire a préféré effectuer un geste plein de fantaisie (26e). Alors que le jeu est allé d'un côté à l'autre, Roef a dû sortir deux ballons chauds de Boli (39e) et de Toman Bezus (45e).

A la reprise, Jonas De Roeck a lancé Igor Vetokele (58e) et Jonathan Legear (68e). Un choix gagnant puisque Vetokele a ouvert la marque (74e, 1-0).

Une semaine après avoir arraché leur première victoire, Lokeren et Eupen ont servi en première période un plat fade à leurs supporters. Pourtant, la rencontre avait débuté par un vol plané de Hendrik Van Crombrugge sur un tir à distance (1e). S'ils jouaient en rouge pour bien faire la différence avec les Waeslandiens, les Eupenois ne la faisaient pas dans le jeu. Le rythme était lent et aucune des deux équipes n'a appuyé sur la pédale des gaz avant la mi-temps. Résultat: deux simili occasions de but pour Lewis Enoh (29e) et pour l'Eupenois Eric Ocansey (32e). Cela pouvait difficilement être plus ennuyeux en seconde période. Samy Kehli l'a confirmé en prolongeant dans le but un ballon de Steve De Ridder (48e, 1-0). Par contre, Enoh n'a pas profité d'une grossière perte de balle de Moussa Wague (53e). La rencontre a gagné en intensité notamment parce que le coach des Pandas a sorti un défenseur Wague pour un attaquant Nicolas Verdier (70e). Le banc a fait la différence: monté au jeu (63e), Robin Soder a doublé la mise (79e, 2-0). Peu après, Mijat Maric a clos le débat (88e, 3-0). Pour son déplacement à Saint-Trond, Waasland-Beveren a aligné Davy Roef. Prêté par Anderlecht, le gardien se doutait qu'il allait avoir plus de boulot avec sa nouvelle équipe. Ce fut le cas puisqu'il a directement dû intervenir sur des essais de Yohan Boli et d'Alexis De Sart (1e). La première grosse occasion a été pour les visiteurs avec une reprise de la tête d'Ibrahima Seck sur le poteau (24e). Les Canaris ont réagi par Jordan Botaka, qui a trouvé De Sart bien infiltré dans les seize mètres. Mais le milieu trudonnaire a préféré effectuer un geste plein de fantaisie (26e). Alors que le jeu est allé d'un côté à l'autre, Roef a dû sortir deux ballons chauds de Boli (39e) et de Toman Bezus (45e).A la reprise, Jonas De Roeck a lancé Igor Vetokele (58e) et Jonathan Legear (68e). Un choix gagnant puisque Vetokele a ouvert la marque (74e, 1-0).