À la demande de Karel Van Eetvelt, le CEO d'Anderlecht, le Pro League a discuté mercredi soir des sanctions possibles pour les footballeurs qui se sautent dessus ou s'approchent trop près les uns des autres après un but. Bien que les joueurs soient testés chaque semaine, la Pro League se rend compte que les footballeurs ont un rôle d'exemple, en particulier en cette période de coronavirus. Des recommandations ont déjà été faites aux clubs et pour la célébration des buts, mais les effets escomptés font encore défaut. Le football a été critiqué pour cela, entre autres d'un point de vue politique. Le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a appelé les footballeurs à être "plus stricts" avec les directives sur le coronavirus. Toutefois, un carton jaune destiné à mettre un frein aux réjouissances en groupe, comme le suggèrent Van Eetvelt et d'autres, ne sera pas introduit. C'est une certitude après la réunion du conseil d'administration des responsables du football professionnel en Belgique qui s'est tenue mercredi. C'est irréalisable en pratique juge la Pro League. Le conseil d'administration se réunira à nouveau jeudi pour établir des lignes directrices, avec un système de sanctions. Un certain nombre de propositions sont sur la table. (Belga)

À la demande de Karel Van Eetvelt, le CEO d'Anderlecht, le Pro League a discuté mercredi soir des sanctions possibles pour les footballeurs qui se sautent dessus ou s'approchent trop près les uns des autres après un but. Bien que les joueurs soient testés chaque semaine, la Pro League se rend compte que les footballeurs ont un rôle d'exemple, en particulier en cette période de coronavirus. Des recommandations ont déjà été faites aux clubs et pour la célébration des buts, mais les effets escomptés font encore défaut. Le football a été critiqué pour cela, entre autres d'un point de vue politique. Le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a appelé les footballeurs à être "plus stricts" avec les directives sur le coronavirus. Toutefois, un carton jaune destiné à mettre un frein aux réjouissances en groupe, comme le suggèrent Van Eetvelt et d'autres, ne sera pas introduit. C'est une certitude après la réunion du conseil d'administration des responsables du football professionnel en Belgique qui s'est tenue mercredi. C'est irréalisable en pratique juge la Pro League. Le conseil d'administration se réunira à nouveau jeudi pour établir des lignes directrices, avec un système de sanctions. Un certain nombre de propositions sont sur la table. (Belga)