Nafissatou Thiam a convié la presse mardi pour présenter son nouveau partenariat avec AXA. L'occasion pour elle de faire le point alors qu'une année olympique pointe à l'horizon. "Après Doha, j'ai pris cinq semaines de congé. La saison redémarre cette semaine. J'ai effectué mon premier entraînement hier (lundi). Aujourd'hui, c'était mon deuxième, donc j'ai un peu mal", a souri Thiam. Lors des Mondiaux de Doha, son coude douloureux l'avait handicapée alors qu'elle était à la lutte avec la Britannique Katarina Johnson-Thompson. "J'ai vu plusieurs médecins pour avoir plusieurs avis. Le problème n'est pas si grave. J'ai surtout besoin de repos. Ce ne sont pas les ligaments qui sont touchés, c'est surtout musculaire. Une opération n'est pas nécessaire. Il faut du repos et du renforcement." Nafi Thiam et son entraîneur Roger Lespagnard ont tracé les grandes lignes de la saison 2020. "Il y aura un stage en janvier et un autre en avril, mais les détails ne sont pas encore définis. Les Jeux Olympiques sont l'objectif principal. Il y a 36 semaines jusque-là. Il n'y a pas d'autres objectifs sur la route." Ce qui signifie qu'elle fera l'impasse sur les Mondiaux indoor à Nankin (13-15 mars). "Nous sommes à neuf mois des JO. On recommence en novembre, ce qui ne nous laisse pas beaucoup de temps. Quand tu participes à une compétition internationale, tu veux être au top. En plus c'est en Chine, donc pas facile avec le déplacement." Thiam sait qu'elle disputera plusieurs compétitions avant les Jeux Olympiques. "Je ferai un heptathlon si besoin, mais ce n'est pas un passage obligé", a-t-elle conclu. (Belga)