"On ressent un drôle de sentiment après cette journée. Je suis fier de la façon dont les coureurs ont roulé mais il y avait plus à faire avec Wout van Aert. Mike Teunissen est septième, mais Wout aurait pu monter sur le podium, il a perdu trop de forces à cause de la malchance", a expliqué le directeur sportif. Van Aert, qui a crevé dans le Bois de Wallers et a chuté après avoir changé de vélo, a mené à bien une longue course poursuite alors que personne ne l'attendait. "C'est juste très difficile d'estimer la course à partir de la voiture. Il n'y avait pas d'images, nous savions très peu de choses, seulement que Timo Roosen avait aussi crevé et que Pascal Eenkhoorn venait de changer de vélo avec Wout. Maarten Wynants et Mike étaient devant. Mike était l'un des leaders et on ne pouvait pas le sacrifier. A posteriori, peut-être que quelqu'un aurait dû attendre mais sur le moment, c'était le chaos et on ne sait pas comment tout fonctionne." Puis, il y a eu l'accident avec la moto. "Nous étions juste derrière Wout, lancé dans sa poursuite. Il y a eu un rétrécissement de la route, qui nous a obligé à nous arrêter. Une moto a surgi et son guidon est passé au travers de la vitre arrière. Tiesj était juste derrière. Il ne pouvait aller nulle part et est tombé." "Wout a roulé très fort. Mais son dérailleur a été cassé pendant la chute. Nous voulions le changer mais nous n'avions pas le temps. Et quand il s'est retrouvé à l'avant du groupe, le jury nous a empêché d'aller vers lui. On avait le droit de le faire à 20 km mais c'était plié", a conclu Verhoeven. (Belga)

"On ressent un drôle de sentiment après cette journée. Je suis fier de la façon dont les coureurs ont roulé mais il y avait plus à faire avec Wout van Aert. Mike Teunissen est septième, mais Wout aurait pu monter sur le podium, il a perdu trop de forces à cause de la malchance", a expliqué le directeur sportif. Van Aert, qui a crevé dans le Bois de Wallers et a chuté après avoir changé de vélo, a mené à bien une longue course poursuite alors que personne ne l'attendait. "C'est juste très difficile d'estimer la course à partir de la voiture. Il n'y avait pas d'images, nous savions très peu de choses, seulement que Timo Roosen avait aussi crevé et que Pascal Eenkhoorn venait de changer de vélo avec Wout. Maarten Wynants et Mike étaient devant. Mike était l'un des leaders et on ne pouvait pas le sacrifier. A posteriori, peut-être que quelqu'un aurait dû attendre mais sur le moment, c'était le chaos et on ne sait pas comment tout fonctionne." Puis, il y a eu l'accident avec la moto. "Nous étions juste derrière Wout, lancé dans sa poursuite. Il y a eu un rétrécissement de la route, qui nous a obligé à nous arrêter. Une moto a surgi et son guidon est passé au travers de la vitre arrière. Tiesj était juste derrière. Il ne pouvait aller nulle part et est tombé." "Wout a roulé très fort. Mais son dérailleur a été cassé pendant la chute. Nous voulions le changer mais nous n'avions pas le temps. Et quand il s'est retrouvé à l'avant du groupe, le jury nous a empêché d'aller vers lui. On avait le droit de le faire à 20 km mais c'était plié", a conclu Verhoeven. (Belga)