"Ce fut une course assez étrange", a expliqué le Néerlandais d'Alpecin-Fenix. "Il a fallu sprinter dès le départ, avec le vent de travers, il a fallu ensuite faire la course pendant toute la journée. J'ai été bien couvert par mon équipe pendant toute la course. Les coéquipiers ont fourni un excellent travail. Je me sentais bien, mais je n'avais pas les jambes pour faire mieux, je l'avoue. Je suis très content pour Dylan van Baarle, que j'ai devancé au Tour des Flandres. C'est pour lui une très belle victoire à Roubaix." Mathieu van der Poel effectuera prochainement un stage en Espagne. Il n'a pas encore confirmé sa participation au Giro. (Belga)

"Ce fut une course assez étrange", a expliqué le Néerlandais d'Alpecin-Fenix. "Il a fallu sprinter dès le départ, avec le vent de travers, il a fallu ensuite faire la course pendant toute la journée. J'ai été bien couvert par mon équipe pendant toute la course. Les coéquipiers ont fourni un excellent travail. Je me sentais bien, mais je n'avais pas les jambes pour faire mieux, je l'avoue. Je suis très content pour Dylan van Baarle, que j'ai devancé au Tour des Flandres. C'est pour lui une très belle victoire à Roubaix." Mathieu van der Poel effectuera prochainement un stage en Espagne. Il n'a pas encore confirmé sa participation au Giro. (Belga)