L'an passé, Roglic avait vécu un chemin de croix dans la dernière étape, chutant à plusieurs reprises alors qu'il était leader de l'épreuve. "Je ne pars pas sur un drame cette année", a souri Roglic. "C'était super dur sur la dernière montée. Je dois remercier toute mon équipe pour le travail. Et Wout bien sûr. Il est capable de tout faire." Roglic n'a pas su répondre à l'attaque de Simon Yates, le deuxième du général et vainqueur de l'étape, sur la dernière ascension, le Col d'Eze. Mais le Slovène a pu compter sur Van Aert pour limiter les dégâts et sauver son maillot pour 29 secondes. "Je n'étais pas assez fort sur cette dernière ascension", a reconnu Roglic. "J'ai vraiment souffert pour passer cette dernière ascension. Je savais que Wout était dans un super jour. Il a été d'une aide énorme jusqu'à l'arrivée." Roglic remporte Paris-Nice pour la première fois. (Belga)

L'an passé, Roglic avait vécu un chemin de croix dans la dernière étape, chutant à plusieurs reprises alors qu'il était leader de l'épreuve. "Je ne pars pas sur un drame cette année", a souri Roglic. "C'était super dur sur la dernière montée. Je dois remercier toute mon équipe pour le travail. Et Wout bien sûr. Il est capable de tout faire." Roglic n'a pas su répondre à l'attaque de Simon Yates, le deuxième du général et vainqueur de l'étape, sur la dernière ascension, le Col d'Eze. Mais le Slovène a pu compter sur Van Aert pour limiter les dégâts et sauver son maillot pour 29 secondes. "Je n'étais pas assez fort sur cette dernière ascension", a reconnu Roglic. "J'ai vraiment souffert pour passer cette dernière ascension. Je savais que Wout était dans un super jour. Il a été d'une aide énorme jusqu'à l'arrivée." Roglic remporte Paris-Nice pour la première fois. (Belga)