L'incident date de novembre 2009. Les petits joueurs de KSK Beveren devaient jouer contre RFC Tournai. Or, comme l'arbitre ne s'est jamais présenté et que le match se déroulait à Tournai, le club tournaisien a demandé à l'un de ses membres d'assumer cette fonction.

Cependant, certains parents de joueurs de Beveren ont rapidement contesté les décisions de l'arbitre accusé de partialité. Deux d'entre eux se sont rendus sur le terrain pour l'insulter et le frapper. L'entraîneur et quelques parents de l'équipe adverse se sont également mêlés à la bagarre qui a mené à l'hospitalisation de l'entraîneur de Tournai.

Selon De Morgen, c'est la première fois en Belgique qu'un juge prononce des peines de prison ferme contre des parents agressifs. Un couple anversois a été condamné à quatre mois de prison ferme alors qu'un père s'est vu infliger une peine de six mois de prison ferme.

Leur avocat, Johan Platteau, a indiqué que ceux-ci iraient en appel. "Le dossier a été composé de manière partiale et l'enquête réalisée de façon scandaleuse. Seuls les témoins de Tournai ont été entendus, aucun témoin de Beveren". L'affaire sera traitée par le même juge.

L'incident date de novembre 2009. Les petits joueurs de KSK Beveren devaient jouer contre RFC Tournai. Or, comme l'arbitre ne s'est jamais présenté et que le match se déroulait à Tournai, le club tournaisien a demandé à l'un de ses membres d'assumer cette fonction. Cependant, certains parents de joueurs de Beveren ont rapidement contesté les décisions de l'arbitre accusé de partialité. Deux d'entre eux se sont rendus sur le terrain pour l'insulter et le frapper. L'entraîneur et quelques parents de l'équipe adverse se sont également mêlés à la bagarre qui a mené à l'hospitalisation de l'entraîneur de Tournai. Selon De Morgen, c'est la première fois en Belgique qu'un juge prononce des peines de prison ferme contre des parents agressifs. Un couple anversois a été condamné à quatre mois de prison ferme alors qu'un père s'est vu infliger une peine de six mois de prison ferme. Leur avocat, Johan Platteau, a indiqué que ceux-ci iraient en appel. "Le dossier a été composé de manière partiale et l'enquête réalisée de façon scandaleuse. Seuls les témoins de Tournai ont été entendus, aucun témoin de Beveren". L'affaire sera traitée par le même juge.