L'incertitude grandit à Charleroi car jamais un club qui rejoint l'élite n'a préparé un championnat de façon aussi désordonnée. Dennis Van Wijk a signé à l'Antwerp et les Zèbres n'ont pas de T1 : même si Mario Notaro est de bonne volonté, il y a urgence. Rossini est cité en tant que renfort mais il y a plus important : isolé dans sa tour d'ivoire, Abbas Bayat semble de plus en plus dépassé par les événements, redoute que des relations d'affaires de son neveu et ennemi Mogi Bayat reprenne le club. Pendant ce temps-là, intéressé par la reprise du club, Lucien D'Onofrio fait le mort. Il faut un homme fort, car le début de saison de Charleroi est compliqué. Les Zèbres recevront très vite la visite du Club Bruges, du Standard et de Gand. Ce programme a été composé de cette façon-là à la demande du Ministère de l'Intérieur pour des raisons de sécurité. Les travaux de déconstruction du stade qui sera ramené à une capacité de 12.000 spectateurs (les tribunes 2,3 et 4 sont concernées) devraient commencer à la mi-novembre. Même s'il s'agit d'un stade communal, le club se doit d'être attentif à l'évolution du dossier et bientôt du chantier. Un début de championnat très difficile, une gestion financière compliquée, de gros travaux en vue : c'est énorme et Abbas Bayat pourrait signer rapidement (peut-être cette semaine) l'acte de vente de Charleroi.

Pierre Bilic, Sport Foot Magazine

L'incertitude grandit à Charleroi car jamais un club qui rejoint l'élite n'a préparé un championnat de façon aussi désordonnée. Dennis Van Wijk a signé à l'Antwerp et les Zèbres n'ont pas de T1 : même si Mario Notaro est de bonne volonté, il y a urgence. Rossini est cité en tant que renfort mais il y a plus important : isolé dans sa tour d'ivoire, Abbas Bayat semble de plus en plus dépassé par les événements, redoute que des relations d'affaires de son neveu et ennemi Mogi Bayat reprenne le club. Pendant ce temps-là, intéressé par la reprise du club, Lucien D'Onofrio fait le mort. Il faut un homme fort, car le début de saison de Charleroi est compliqué. Les Zèbres recevront très vite la visite du Club Bruges, du Standard et de Gand. Ce programme a été composé de cette façon-là à la demande du Ministère de l'Intérieur pour des raisons de sécurité. Les travaux de déconstruction du stade qui sera ramené à une capacité de 12.000 spectateurs (les tribunes 2,3 et 4 sont concernées) devraient commencer à la mi-novembre. Même s'il s'agit d'un stade communal, le club se doit d'être attentif à l'évolution du dossier et bientôt du chantier. Un début de championnat très difficile, une gestion financière compliquée, de gros travaux en vue : c'est énorme et Abbas Bayat pourrait signer rapidement (peut-être cette semaine) l'acte de vente de Charleroi. Pierre Bilic, Sport Foot Magazine