À la mi-février, Ostende avait officiellement annoncé avoir un accord avec PMG pour la reprise du club. Frank Dierckens resterait comme président dans l'organigramme mais, pour l'instant, les Américains n'ont pas encore payé le moindre centime et, selon HLN, la reprise est menacée. Le candidat repreneur devrait d'abord trouver un accord avec Alychlo, une des entreprises de Marc Coucke. Quand ce dernier a racheté Anderlecht, il est resté propriétaire de la Versluys Arena via ses entreprises. Le KVO possède actuellement un arriéré de loyer de 900.000 euros auprès de son ancien propriétaire et une dette de cinq millions auprès de Marc Coucke. Cet arriéré inquiète PMG. Si l'accord ne se réalise pas, personne ne garantirait le remboursement des dettes d'Ostende. Le club côtier ne croit pas en ce scénario catastrophe. "Le KVO a conclu un accord avec un investisseur concernant une participation majoritaire au sein du club et les fonds nécessaires pour assurer l'avenir du club sont également prévus", a expliqué le club dans un communiqué. Le club ne donne aucun éclaircissement sur les négociations en cours mais a remis son dossier pour la licence deux jours avant la date limite. "Le KVO est confiant concernant l'obtention de sa licence professionnelle pour la saison prochaine." Avant la dernière journée de phase classique, Ostende occupe l'avant-dernière place avec deux points d'avance sur Waasland-Beveren, la lanterne rouge. Les Ostendais se rendent au Cercle de Bruges dimanche. "Nous voulons surtout nous concentrer sur ce match important." Waasland-Beveren a déjà lancé la bataille sur tapis vert en demandant au parquet fédéral et à la Commission des licences d'étudier sérieusement les dossiers de licence d'Ostende et d'Anderlecht. (Belga)

À la mi-février, Ostende avait officiellement annoncé avoir un accord avec PMG pour la reprise du club. Frank Dierckens resterait comme président dans l'organigramme mais, pour l'instant, les Américains n'ont pas encore payé le moindre centime et, selon HLN, la reprise est menacée. Le candidat repreneur devrait d'abord trouver un accord avec Alychlo, une des entreprises de Marc Coucke. Quand ce dernier a racheté Anderlecht, il est resté propriétaire de la Versluys Arena via ses entreprises. Le KVO possède actuellement un arriéré de loyer de 900.000 euros auprès de son ancien propriétaire et une dette de cinq millions auprès de Marc Coucke. Cet arriéré inquiète PMG. Si l'accord ne se réalise pas, personne ne garantirait le remboursement des dettes d'Ostende. Le club côtier ne croit pas en ce scénario catastrophe. "Le KVO a conclu un accord avec un investisseur concernant une participation majoritaire au sein du club et les fonds nécessaires pour assurer l'avenir du club sont également prévus", a expliqué le club dans un communiqué. Le club ne donne aucun éclaircissement sur les négociations en cours mais a remis son dossier pour la licence deux jours avant la date limite. "Le KVO est confiant concernant l'obtention de sa licence professionnelle pour la saison prochaine." Avant la dernière journée de phase classique, Ostende occupe l'avant-dernière place avec deux points d'avance sur Waasland-Beveren, la lanterne rouge. Les Ostendais se rendent au Cercle de Bruges dimanche. "Nous voulons surtout nous concentrer sur ce match important." Waasland-Beveren a déjà lancé la bataille sur tapis vert en demandant au parquet fédéral et à la Commission des licences d'étudier sérieusement les dossiers de licence d'Ostende et d'Anderlecht. (Belga)