Elle a en effet battu aux points la Suissesse Olivia Belkacem-Boudouma, 40 ans, dont il s'agit de la deuxième défaite en douze combats. Toujours invaincue en désormais quatorze combats, tous remportés, dont cinq avant la limite, la citoyenne de Kuurne, employée au cabinet du bourgmestre de la localité, n'avait plus combattu sur un ring depuis le 9 novembre 2019. La faute à une grave blessure au genou et au Covid-19. Mais c'est une blessure encourue par Olivia Belkacem-Boudouma lors de la préparation du championnat, qui avait entraîné le report de ce combat initialement prévu le 28 juin. Ce titre devrait permettre à Oshin Derieuw d'évacuer une partie de la frustration causée par l'annulation du tournoi de qualification mondial qui l'a privée des Jeux Olympiques de Tokyo, voire sans doute d'une médaille. Et de viser "sa" ceinture mondiale, actuellement détenue ad-interim par la Française Prisca Vicot. A ce jour la Belge a disputé, et remporté quatre championnats du monde WBF des super-légers à l'Espace Francois Mitterrand de Hénin-Beaumont, dans le nord de la France. Olivia Belkacem-Boudouma, mère de quatre enfants, devrait pour sa part mettre un terme à sa carrière après cette deuxième défaite en douze combats, tous les autres ayant été victorieux. (Belga)

Elle a en effet battu aux points la Suissesse Olivia Belkacem-Boudouma, 40 ans, dont il s'agit de la deuxième défaite en douze combats. Toujours invaincue en désormais quatorze combats, tous remportés, dont cinq avant la limite, la citoyenne de Kuurne, employée au cabinet du bourgmestre de la localité, n'avait plus combattu sur un ring depuis le 9 novembre 2019. La faute à une grave blessure au genou et au Covid-19. Mais c'est une blessure encourue par Olivia Belkacem-Boudouma lors de la préparation du championnat, qui avait entraîné le report de ce combat initialement prévu le 28 juin. Ce titre devrait permettre à Oshin Derieuw d'évacuer une partie de la frustration causée par l'annulation du tournoi de qualification mondial qui l'a privée des Jeux Olympiques de Tokyo, voire sans doute d'une médaille. Et de viser "sa" ceinture mondiale, actuellement détenue ad-interim par la Française Prisca Vicot. A ce jour la Belge a disputé, et remporté quatre championnats du monde WBF des super-légers à l'Espace Francois Mitterrand de Hénin-Beaumont, dans le nord de la France. Olivia Belkacem-Boudouma, mère de quatre enfants, devrait pour sa part mettre un terme à sa carrière après cette deuxième défaite en douze combats, tous les autres ayant été victorieux. (Belga)