"Le club revient donc en grande partie à Dieter Penninckx, l'autre actionnaire principal, qui avait acquis la majorité des parts du club avec Somers il y a deux ans", a précisé le club. "Une partie de ses actions sera également reversée à l'organe des supporters du Malinwa. Olivier Somers et les autres membres du conseil d'administration du KV ont pris cette décision en concertation le week-end dernier."

"C'est une des décisions les plus difficiles et douloureuses de notre vie, mais dans l'intérêt du club et de ses fantastiques supporters, c'est le bon choix", ont commenté les deux hommes. "Cela fait du mal de quitter cette société fantastique, mais nous ne pouvions et ne voulions pas continuer à regarder la manière dont notre réputation et celle du club ont été entachées. Nous espérons que notre départ contribuera à une approche plus sereine du FC Malines."

"Nous maintenons que nous sommes tout à fait innocents dans cette affaire", poursuit le communiqué. "Nous nous défendrons par tous les moyens, nous avons une confiance totale dans la justice et sommes convaincue que justice sera faite."

La Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) se penche lundi sur le verdict rendu le 1er juin par la Cour d'appel de la Commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA) à savoir notamment une condamnation à rester en D1B pour Malines et une suspension respectivement de dix et sept ans pour Somers et Vanroy.

"La manière dont l'Union belge (URBSFA) a mené ce processus nous a déçus", ajoutent encore les deux hommes. "Ces derniers mois, il s'est avéré qu'une procédure inadéquate et une charge de la preuve incomplète sont suffisantes pour justifier une condamnation. Le fait qu'une image négative et biaisée semble être plus importante qu'un processus équitable fait réfléchir. Le choix de la nouvelle direction de l'Union belge n'est pas nons plus de nature à nous donner confiance en un règlement pacifique et nous conforte dans la décision de dire adieu à l'URBSFA. Il appartient désormais à la CBAS de se prononcer. Nous espérons que, par notre décision, et indépendamment des personnes, cela se produira de manière juste et équitable pour le FC Malines et nous-mêmes."