"Le timing est vraiment embêtant car c'est la deuxième année que je rate les Mondiaux", a déclaré 'Niki' à Belga, confirmant l'information de la RTBF mercredi. "Mais je vais commencer la kinésithérapie une semaine après l'opération et reprendre la compétition après trois ou quatre mois." Depuis son retour des Jeux Européens, son épaule "allait bien" et tout était "en bonne voie". Mais une récente IRM a démontré que les probabilités de rechute étaient importantes. C'est pourquoi Nikiforov a décidé de se faire opérer. "Combattre est déjà compliqué sans blessures. Combattre en pensant à une probable blessure à l'épaule, c'est encore plus compliqué", a ajouté le Belge avec sa bonne humeur habituelle. Cette opération rendra la qualification olympique plus compliquée pour le Bruxellois, actif en moins de 100 kg. Actuellement 30e du ranking olympique, et hors de la zone qualificative, Nikiforov se montre résolument optimiste. "Je ne suis absolument pas préoccupé. Je reste vraiment positif. Je vais revenir très vite et j'ai encore largement le temps", a-t-il ponctué. Blessé lors de son combat contre le Biélorusse Daniel Mukete en repêchages de l'Euro aux Jeux Européens de Minsk, le champion d'Europe 2018 a vu le médecin du sport lui remettre l'épaule gauche en place à même le tapis après avoir voulu contrer un mouvement de son adversaire. Le pensionnaire du Crossing de Schaerbeek avait passé dans la foulée une RMN dans un hôpital de la capitale biélorusse et le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) s'était montré rassurant, évoquant une "absence de quelques semaines". C'est un second coup d'arrêt pour Nikiforov en l'espace d'un an seulement. Opéré fin août 2018 des ligaments croisés du genou droit, il avait repris la direction des tapis en février 2019. (Belga)

"Le timing est vraiment embêtant car c'est la deuxième année que je rate les Mondiaux", a déclaré 'Niki' à Belga, confirmant l'information de la RTBF mercredi. "Mais je vais commencer la kinésithérapie une semaine après l'opération et reprendre la compétition après trois ou quatre mois." Depuis son retour des Jeux Européens, son épaule "allait bien" et tout était "en bonne voie". Mais une récente IRM a démontré que les probabilités de rechute étaient importantes. C'est pourquoi Nikiforov a décidé de se faire opérer. "Combattre est déjà compliqué sans blessures. Combattre en pensant à une probable blessure à l'épaule, c'est encore plus compliqué", a ajouté le Belge avec sa bonne humeur habituelle. Cette opération rendra la qualification olympique plus compliquée pour le Bruxellois, actif en moins de 100 kg. Actuellement 30e du ranking olympique, et hors de la zone qualificative, Nikiforov se montre résolument optimiste. "Je ne suis absolument pas préoccupé. Je reste vraiment positif. Je vais revenir très vite et j'ai encore largement le temps", a-t-il ponctué. Blessé lors de son combat contre le Biélorusse Daniel Mukete en repêchages de l'Euro aux Jeux Européens de Minsk, le champion d'Europe 2018 a vu le médecin du sport lui remettre l'épaule gauche en place à même le tapis après avoir voulu contrer un mouvement de son adversaire. Le pensionnaire du Crossing de Schaerbeek avait passé dans la foulée une RMN dans un hôpital de la capitale biélorusse et le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) s'était montré rassurant, évoquant une "absence de quelques semaines". C'est un second coup d'arrêt pour Nikiforov en l'espace d'un an seulement. Opéré fin août 2018 des ligaments croisés du genou droit, il avait repris la direction des tapis en février 2019. (Belga)