Grâce à un troisième tour bouclé en 66 coups, cinq sous le par, avec notamment six birdies et un bogey, Fox a pris seul la tête du tournoi. Avec un total de 202 coups, il compte un coup d'avance sur l'Anglais Sam Horsfield et deux sur l'Allemand Yannik Paul. Seul Belge à avoir passé le cut vendredi, Thomas Pieters a lui rendu une carte de 71 coups, le par, sur ce troisième tour avec cinq birdies, un bogey et deux double bogeys. Une perfomance qui le fait chuter à la 35e place qu'il partage avec sept autres joueurs. "J'avais très bien commencé", a commenté Pieters après son passage sur le green. "Les neuf premiers trous étaient bons et j'étais à trois coups sous le par. Je devais prendre des risques pour réduire l'écart avec les leaders et j'ai fait deux mauvais drives aux dixième et quatorzième trous. Je n'ai pas de regret. Mon put était meilleur que les deux derniers jours mais je n'ai pas su concrétiser les opprtunités que j'ai eues sur la seconde partie du parcours." (Belga)

Grâce à un troisième tour bouclé en 66 coups, cinq sous le par, avec notamment six birdies et un bogey, Fox a pris seul la tête du tournoi. Avec un total de 202 coups, il compte un coup d'avance sur l'Anglais Sam Horsfield et deux sur l'Allemand Yannik Paul. Seul Belge à avoir passé le cut vendredi, Thomas Pieters a lui rendu une carte de 71 coups, le par, sur ce troisième tour avec cinq birdies, un bogey et deux double bogeys. Une perfomance qui le fait chuter à la 35e place qu'il partage avec sept autres joueurs. "J'avais très bien commencé", a commenté Pieters après son passage sur le green. "Les neuf premiers trous étaient bons et j'étais à trois coups sous le par. Je devais prendre des risques pour réduire l'écart avec les leaders et j'ai fait deux mauvais drives aux dixième et quatorzième trous. Je n'ai pas de regret. Mon put était meilleur que les deux derniers jours mais je n'ai pas su concrétiser les opprtunités que j'ai eues sur la seconde partie du parcours." (Belga)