"On savait avant de monter sur le court que ce serait match très difficile", a-t-il confié, soulagé. "Elles ne s'étaient encore jamais affrontées et il était dur de prédire comment Muguruza allait gérer la puissance de Naomi. Naomi a eu du mal à trouver le bon équilibre. Elle a eu de bonnes périodes dans ce match, mais parfois, elle a manqué de discipline dans son jeu, dans ses choix et dans son déplacement. Garbine a très bien joué et comme vous avez pu le voir, cela s'est décidé sur un ou deux points. Heureusement, cela a tourné en notre faveur." Vainqueur de l'US Open en septembre dernier et candidat à la victoire ici avec Naomi Osaka, Wim Fissette va désormais s'atteler à préparer le match suivant, qui verra la Japonaise affronter l'une des invitées surprise de cet Open d'Australie. Il s'agit de la Taiwanaise Hsieh Su-Wei (WTA 71), 35 ans, dont le tennis atypique à deux mains a déjà eu raison de la Canadienne Bianca Andreescu (WTA 9), lauréate de l'US Open en 2019, et de la Tchèque Marketa Vondrusova (WTA 20). "Ce match risque d'être très spécial", a-t-il poursuivi. "Naomi sait qu'elle doit s'attendre à tout contre elle. Hsieh est imprévisible et difficile à man?uvrer. Il faudra qu'elle soit très disciplinée avec ses émotions. Respecter le plan de jeu à la lettre. Ses émotions réduisent parfois son énergie. Du coup, elle bouge moins bien et commet des fautes. Quand je vois la bonne énergie, la bonne intensité dans son déplacement, je sais que la meilleure Naomi est là. Et dans ce cas, vu la qualité de ses coups de fond, elle est redoutable." (Belga)

"On savait avant de monter sur le court que ce serait match très difficile", a-t-il confié, soulagé. "Elles ne s'étaient encore jamais affrontées et il était dur de prédire comment Muguruza allait gérer la puissance de Naomi. Naomi a eu du mal à trouver le bon équilibre. Elle a eu de bonnes périodes dans ce match, mais parfois, elle a manqué de discipline dans son jeu, dans ses choix et dans son déplacement. Garbine a très bien joué et comme vous avez pu le voir, cela s'est décidé sur un ou deux points. Heureusement, cela a tourné en notre faveur." Vainqueur de l'US Open en septembre dernier et candidat à la victoire ici avec Naomi Osaka, Wim Fissette va désormais s'atteler à préparer le match suivant, qui verra la Japonaise affronter l'une des invitées surprise de cet Open d'Australie. Il s'agit de la Taiwanaise Hsieh Su-Wei (WTA 71), 35 ans, dont le tennis atypique à deux mains a déjà eu raison de la Canadienne Bianca Andreescu (WTA 9), lauréate de l'US Open en 2019, et de la Tchèque Marketa Vondrusova (WTA 20). "Ce match risque d'être très spécial", a-t-il poursuivi. "Naomi sait qu'elle doit s'attendre à tout contre elle. Hsieh est imprévisible et difficile à man?uvrer. Il faudra qu'elle soit très disciplinée avec ses émotions. Respecter le plan de jeu à la lettre. Ses émotions réduisent parfois son énergie. Du coup, elle bouge moins bien et commet des fautes. Quand je vois la bonne énergie, la bonne intensité dans son déplacement, je sais que la meilleure Naomi est là. Et dans ce cas, vu la qualité de ses coups de fond, elle est redoutable." (Belga)