Voracova, 38 ans, était retenue dans le même centre de rétention que le Serbe Novak Djokovic, interdit d'entrée dans le pays en raison aussi de l'annulation de son visa à une semaine de l'Open d'Australie. Spécialiste du double, Renata Voracova (81e mondiale en double) avait bénéficié aussi d'une exemption car elle s'est récemment remise du Covid, avant de voir son visa annulé jeudi à Melbourne. Djokovic, qui s'était opposé à la vaccination obligatoire, est arrivé en Australie cette semaine grâce à une exemption médicale aux restrictions très strictes imposées par le pays à cause de la pandémie. Mais son visa a été annulé et il est sous la menace d'une expulsion, dans l'attente d'une décision de justice sur la poursuite de son séjour, attendue lundi. Le Serbe, N.1 mondial, est en quête d'un 21e titre du Grand Chelem, un record, à l'Open d'Australie. (Belga)

Voracova, 38 ans, était retenue dans le même centre de rétention que le Serbe Novak Djokovic, interdit d'entrée dans le pays en raison aussi de l'annulation de son visa à une semaine de l'Open d'Australie. Spécialiste du double, Renata Voracova (81e mondiale en double) avait bénéficié aussi d'une exemption car elle s'est récemment remise du Covid, avant de voir son visa annulé jeudi à Melbourne. Djokovic, qui s'était opposé à la vaccination obligatoire, est arrivé en Australie cette semaine grâce à une exemption médicale aux restrictions très strictes imposées par le pays à cause de la pandémie. Mais son visa a été annulé et il est sous la menace d'une expulsion, dans l'attente d'une décision de justice sur la poursuite de son séjour, attendue lundi. Le Serbe, N.1 mondial, est en quête d'un 21e titre du Grand Chelem, un record, à l'Open d'Australie. (Belga)