"Je suis très heureux", a-t-il confié. "C'est tout nouveau. J'avais déjà été jusqu'en demi-finale au tournoi WTA de Doha avec Andrea Petkovic, mais encore jamais aussi loin dans un Grand Chelem. Enfin, c'est bien entendu Anastasia qui l'a fait. Elle a sorti un gros match. C'est cela que nous recherchons, qu'elle soit régulière à un haut niveau. Dans sa carrière, elle a eu trop de trous. Ici elle a été constante dans l'effort pendant 2h30. Elle est restée positive. Et c'est ce qui lui a permis de l'emporter". La belle aventure de Simon Goffin, 28 ans, aux antipodes n'est d'ailleurs peut-être pas terminée. Dimanche, c'est sa compatriote Svelana Kuznetsova (WTA 10) qu'Anastasia Pavlyuchenkova défiera pour une place en quart de finale. Dans la Hisense Arena, la Russe est sortie victorieuse d'un nouveau marathon, de 3h36 de jeu, 9-7 au troisième set contre Jelena Jankovic (WTA 54). "J'y crois. Excepté contre une Serena en forme, je pense qu'Anastasia peut battre tout le monde. Nous nous sommes bien préparés cet hiver à Miami. Kuznetsova est une valeur sûre du circuit. Elle est une ancienne lauréate en Grand Chelem. Elle était déjà la du temps de Kim et Justine et elle sera encore là dans cinq ans", sourit-il. "Ce sera une grande bagarre, mais Anastasia a les moyens de gagner". (Belga)

"Je suis très heureux", a-t-il confié. "C'est tout nouveau. J'avais déjà été jusqu'en demi-finale au tournoi WTA de Doha avec Andrea Petkovic, mais encore jamais aussi loin dans un Grand Chelem. Enfin, c'est bien entendu Anastasia qui l'a fait. Elle a sorti un gros match. C'est cela que nous recherchons, qu'elle soit régulière à un haut niveau. Dans sa carrière, elle a eu trop de trous. Ici elle a été constante dans l'effort pendant 2h30. Elle est restée positive. Et c'est ce qui lui a permis de l'emporter". La belle aventure de Simon Goffin, 28 ans, aux antipodes n'est d'ailleurs peut-être pas terminée. Dimanche, c'est sa compatriote Svelana Kuznetsova (WTA 10) qu'Anastasia Pavlyuchenkova défiera pour une place en quart de finale. Dans la Hisense Arena, la Russe est sortie victorieuse d'un nouveau marathon, de 3h36 de jeu, 9-7 au troisième set contre Jelena Jankovic (WTA 54). "J'y crois. Excepté contre une Serena en forme, je pense qu'Anastasia peut battre tout le monde. Nous nous sommes bien préparés cet hiver à Miami. Kuznetsova est une valeur sûre du circuit. Elle est une ancienne lauréate en Grand Chelem. Elle était déjà la du temps de Kim et Justine et elle sera encore là dans cinq ans", sourit-il. "Ce sera une grande bagarre, mais Anastasia a les moyens de gagner". (Belga)