Avec ce 21e titre en Grand Chelem, Nadal dépasse ainsi ses deux éternels rivaux Novak Djokovic et Roger Federer. "Je n'ai pas les mots", a confié Nadal après la rencontre. "Pour être honnête, il y a un mois et demi, je ne savais pas si j'allais être capable de revenir sur le circuit et maintenant je partage ce trophée avec vous. Vous ne savez pas à quel point je me suis battu pour être ici. Merci à tous pour le soutien." Le Majorquin tenait également à souligner la prestation de Medvedev, qui est passé à deux doigts de remporter un deuxième titre en Grand Chelem après l'US Open en septembre dernier. "Je sais que c'est un moment difficile, j'ai été à ta place de nombreuses fois dans ce tournoi. Tu es un grand champion. Je ne doute pas un instant que tu vas soulever ce trophée plusieurs fois dans ta carrière. C'était l'un des matches les plus émouvants de ma carrière et c'est un honneur de l'avoir partagé avec toi." Après 2009, l'Espagnol s'impose ainsi pour la deuxième fois de sa carrière à Melbourne. "Je ne sais pas vraiment expliquer ce que je ressens pour le moment mais je vais essayer de faire de mon mieux pour revenir l'année prochaine." (Belga)

Avec ce 21e titre en Grand Chelem, Nadal dépasse ainsi ses deux éternels rivaux Novak Djokovic et Roger Federer. "Je n'ai pas les mots", a confié Nadal après la rencontre. "Pour être honnête, il y a un mois et demi, je ne savais pas si j'allais être capable de revenir sur le circuit et maintenant je partage ce trophée avec vous. Vous ne savez pas à quel point je me suis battu pour être ici. Merci à tous pour le soutien." Le Majorquin tenait également à souligner la prestation de Medvedev, qui est passé à deux doigts de remporter un deuxième titre en Grand Chelem après l'US Open en septembre dernier. "Je sais que c'est un moment difficile, j'ai été à ta place de nombreuses fois dans ce tournoi. Tu es un grand champion. Je ne doute pas un instant que tu vas soulever ce trophée plusieurs fois dans ta carrière. C'était l'un des matches les plus émouvants de ma carrière et c'est un honneur de l'avoir partagé avec toi." Après 2009, l'Espagnol s'impose ainsi pour la deuxième fois de sa carrière à Melbourne. "Je ne sais pas vraiment expliquer ce que je ressens pour le moment mais je vais essayer de faire de mon mieux pour revenir l'année prochaine." (Belga)