Lara Salden n'aura pas à rougir de son parcours sur les courts en Plexcushion bleu de Melbourne Park. La jeune Limbourgeoise, qui s'entraîne à l'académie de Kim Clijsters, a, en effet, montré de très belles choses. "Dans les échanges, je lui tenais la dragée haute, mais elle a mieux servi que moi. Ce n'était pas mon meilleur match, mais ce n'est pas grave", sourit-elle. "J'ai vraiment bien aimé l'Australie. Les gens sont très chaleureux." Lara Salden repart d'ailleurs avec des souvenirs plein la tête, parmi lesquels une photo avec un certain Novak Djokovic. "Je lui ai demandé après son entraînement et il a accepté. Nous avons fait un selfie. J'espère que Federer gagnera le tournoi, mais je crains que ce ne soit Djokovic. Kim est aussi venue taper la balle avec moi il y a deux jours. C'était vraiment chouette. Elle me soutient beaucoup. Je suis également une grande fan d'Azarenka et de Nadal. J'aime le tennis agressif qu'ils pratiquent", conclut-elle. (Belga)

Lara Salden n'aura pas à rougir de son parcours sur les courts en Plexcushion bleu de Melbourne Park. La jeune Limbourgeoise, qui s'entraîne à l'académie de Kim Clijsters, a, en effet, montré de très belles choses. "Dans les échanges, je lui tenais la dragée haute, mais elle a mieux servi que moi. Ce n'était pas mon meilleur match, mais ce n'est pas grave", sourit-elle. "J'ai vraiment bien aimé l'Australie. Les gens sont très chaleureux." Lara Salden repart d'ailleurs avec des souvenirs plein la tête, parmi lesquels une photo avec un certain Novak Djokovic. "Je lui ai demandé après son entraînement et il a accepté. Nous avons fait un selfie. J'espère que Federer gagnera le tournoi, mais je crains que ce ne soit Djokovic. Kim est aussi venue taper la balle avec moi il y a deux jours. C'était vraiment chouette. Elle me soutient beaucoup. Je suis également une grande fan d'Azarenka et de Nadal. J'aime le tennis agressif qu'ils pratiquent", conclut-elle. (Belga)