Pliskova, demi-finaliste à Melbourne l'an dernier, n'avait encore jamais perdu contre la Russe. Son élimination prématurée s'ajoute à celles la veille de la tenante du titre Naomi Osaka et de Serena Williams qui visait un 24e titre du Grand Chelem. "Je ne sais pas quoi dire... évidemment, je suis très heureuse, mais il va me falloir du temps pour réaliser", a commenté la Russe de 28 ans qui avait perdu ses six rencontres jusque-là avec Pliskova. La dernière remontait au 2e tour sur le gazon d'Eastbourne en 2018 où elle avait pris pour la première fois une manche à la Tchèque, 27 ans. "Je me suis vraiment amusée, a assuré Pavlyuchenkova samedi. J'adore ce jeu (le tennis, ndlr) et c'est ce qui me fait avancer. J'ai très faim et je suis très motivée, alors j'espère aller plus loin." Elle affrontera l'Allemande Angelique Kerber, ex-N.1 mondiale aujourd'hui 18e et lauréate de l'Open d'Australie en 2016, pour une place en quarts de finale. La Russe a déjà atteint les quarts à Melbourne en 2017 et l'an dernier. Pliskova, met ainsi un terme brutal a une jolie série à l'Open d'Australie: depuis 2013, elle avait toujours progressé ou fait au moins aussi bien d'une année sur l'autre. Eliminée au 1er tour en 2013, elle avait atteint le 2e en 2014, puis le 3e en 2015 et 2016, les quarts de finale en 2017 et 2018, et les demi-finales en 2019. Simona Halep, 3e mondiale, s'est qualifiée sans problème par contre pour les 8es de finale en écartant la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 38) 6-1, 6-4, samedi à Melbourne. Pour une place en quarts, la Roumaine de 28 ans trouvera sur sa route Elise Mertens, 17e mondiale. Halep avait été battue l'an dernier en 8es à Melbourne par Serena Williams, un an après avoir perdu en finale face à Caroline Wozniacki. Chez les messieurs, le numéro 1 mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, s'est qualifié pour les huitièmes de finale en domptant son compatriote Pablo Carreno (ATP 30) en trois sets (6-1, 6-2, 6-4). Nadal, en quête d'un 20e trophée majeur à Melbourne pour égaler le record détenu par Roger Federer, affrontera l'Australien Nick Kyrgios (ATP 26) ou le Russe Karen Khachanov (ATP 17) pour une place en quarts de finale. Dominic Thiem, 5e mondial, s'est imposé de son côté au 3e tour face à l'Américain Taylor Fritz (ATP 34) 6-2, 6-4, 6-7 (5/7), 6-4 et affrontera le Français Gaël Monfils, 10e mondial, en 8es de finale. L'Autrichien de 26 ans atteint les 8es de finale à Melbourne pour la troisième fois de sa carrière après 2017 et 2018, son meilleur résultat dans le premier tournoi du Grand Chelem de l'année. "Je suis très content, je m'attendais à un match serré contre Taylor Fritz. Il mérite d'avoir remporté le 3e set mais je suis content d'avoir gagné en quatre sets", a-t-il confié. En cinq confrontations avec Monfils, Thiem s'est toujours imposé, dont la dernière fois en 8es à Roland-Garros l'an dernier. (Belga)

Pliskova, demi-finaliste à Melbourne l'an dernier, n'avait encore jamais perdu contre la Russe. Son élimination prématurée s'ajoute à celles la veille de la tenante du titre Naomi Osaka et de Serena Williams qui visait un 24e titre du Grand Chelem. "Je ne sais pas quoi dire... évidemment, je suis très heureuse, mais il va me falloir du temps pour réaliser", a commenté la Russe de 28 ans qui avait perdu ses six rencontres jusque-là avec Pliskova. La dernière remontait au 2e tour sur le gazon d'Eastbourne en 2018 où elle avait pris pour la première fois une manche à la Tchèque, 27 ans. "Je me suis vraiment amusée, a assuré Pavlyuchenkova samedi. J'adore ce jeu (le tennis, ndlr) et c'est ce qui me fait avancer. J'ai très faim et je suis très motivée, alors j'espère aller plus loin." Elle affrontera l'Allemande Angelique Kerber, ex-N.1 mondiale aujourd'hui 18e et lauréate de l'Open d'Australie en 2016, pour une place en quarts de finale. La Russe a déjà atteint les quarts à Melbourne en 2017 et l'an dernier. Pliskova, met ainsi un terme brutal a une jolie série à l'Open d'Australie: depuis 2013, elle avait toujours progressé ou fait au moins aussi bien d'une année sur l'autre. Eliminée au 1er tour en 2013, elle avait atteint le 2e en 2014, puis le 3e en 2015 et 2016, les quarts de finale en 2017 et 2018, et les demi-finales en 2019. Simona Halep, 3e mondiale, s'est qualifiée sans problème par contre pour les 8es de finale en écartant la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 38) 6-1, 6-4, samedi à Melbourne. Pour une place en quarts, la Roumaine de 28 ans trouvera sur sa route Elise Mertens, 17e mondiale. Halep avait été battue l'an dernier en 8es à Melbourne par Serena Williams, un an après avoir perdu en finale face à Caroline Wozniacki. Chez les messieurs, le numéro 1 mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, s'est qualifié pour les huitièmes de finale en domptant son compatriote Pablo Carreno (ATP 30) en trois sets (6-1, 6-2, 6-4). Nadal, en quête d'un 20e trophée majeur à Melbourne pour égaler le record détenu par Roger Federer, affrontera l'Australien Nick Kyrgios (ATP 26) ou le Russe Karen Khachanov (ATP 17) pour une place en quarts de finale. Dominic Thiem, 5e mondial, s'est imposé de son côté au 3e tour face à l'Américain Taylor Fritz (ATP 34) 6-2, 6-4, 6-7 (5/7), 6-4 et affrontera le Français Gaël Monfils, 10e mondial, en 8es de finale. L'Autrichien de 26 ans atteint les 8es de finale à Melbourne pour la troisième fois de sa carrière après 2017 et 2018, son meilleur résultat dans le premier tournoi du Grand Chelem de l'année. "Je suis très content, je m'attendais à un match serré contre Taylor Fritz. Il mérite d'avoir remporté le 3e set mais je suis content d'avoir gagné en quatre sets", a-t-il confié. En cinq confrontations avec Monfils, Thiem s'est toujours imposé, dont la dernière fois en 8es à Roland-Garros l'an dernier. (Belga)