Le temps est maussade à Melbourne. C'est l'été pourtant en Australie, mais le ciel est gris et il pleut régulièrement. Le soleil brille cependant pour Joachim Gérard. Vainqueur du Masters en décembre à Londres, le tennisman belge continue sur sa lancée. "Je suis quelqu'un qui pratique un tennis assez agressif. Je m'appuie sur un bon service, dont j'ai cherché à améliorer la variété, pour terminer le point assez rapidement. En revanche, je manque encore parfois de constance. Et donc je fais des fautes. Ici, jusqu'à présent, cela s'est bien passé. J'ai même reçu les félicitations de Kim Clijsters après ma victoire en demi-finale contre le Français Houdet." Cette finale sera également l'occasion d'une revanche pour Joachim Gérard. La semaine dernière, en effet, lors de l'Open de Melbourne, il s'était incliné 7-6, 6-2 contre Gordon Reid en demi-finale. "C'est un joueur très talentueux. On est beaucoup à se valoir sur le circuit. Nous sommes une petite famille. Tout le monde se connaît. Maintenant, Gordon aura peut-être laissé beaucoup d'énergie dans ce tournoi, où il a battu Kunieda puis l'Argentin Fernandez 9-7 au troisième set en demi-finale. En tout cas, je vais tout faire pour sortir du match sans avoir de regrets", conclut-il. (Belga)

Le temps est maussade à Melbourne. C'est l'été pourtant en Australie, mais le ciel est gris et il pleut régulièrement. Le soleil brille cependant pour Joachim Gérard. Vainqueur du Masters en décembre à Londres, le tennisman belge continue sur sa lancée. "Je suis quelqu'un qui pratique un tennis assez agressif. Je m'appuie sur un bon service, dont j'ai cherché à améliorer la variété, pour terminer le point assez rapidement. En revanche, je manque encore parfois de constance. Et donc je fais des fautes. Ici, jusqu'à présent, cela s'est bien passé. J'ai même reçu les félicitations de Kim Clijsters après ma victoire en demi-finale contre le Français Houdet." Cette finale sera également l'occasion d'une revanche pour Joachim Gérard. La semaine dernière, en effet, lors de l'Open de Melbourne, il s'était incliné 7-6, 6-2 contre Gordon Reid en demi-finale. "C'est un joueur très talentueux. On est beaucoup à se valoir sur le circuit. Nous sommes une petite famille. Tout le monde se connaît. Maintenant, Gordon aura peut-être laissé beaucoup d'énergie dans ce tournoi, où il a battu Kunieda puis l'Argentin Fernandez 9-7 au troisième set en demi-finale. En tout cas, je vais tout faire pour sortir du match sans avoir de regrets", conclut-il. (Belga)