Encore N.7 de la hiérarchie mondiale fin 2017 après une accession en finale du Masters à Londres à la suite de victoires contre Rafael Nadal et Roger Federer, David Goffin verra en effet tomber 90 points de son accession au troisième deuxième tour à l'Open d'Australie en 2020, l'ATP ayant adapté son système de classement à la suite de la pandémie du Covid-19. Résultat, des courses, le N.1 belge chutera au minimum de six places, si pas plus en fonction des résultats de ses concurrents directs, le Néerlandais Botic Van de Zandschulp (ATP 57) ou le Français Adrian Mannarino (ATP 69), tombeur mercredi du Polonais Hubert Hurkacz (ATP 11). Virtuellement 51e, c'est la première fois depuis le 25 août? 2014 que David Goffin sortira du top 50 à l'ATP. À l'époque, il était 56e. La chute pourrait même être encore plus dure pour le natif de Rocourt dans les semaines à venir, car il aura encore les 250 points de son titre décroché au tournoi ATP 250 de Montpellier, fin février de l'an dernier, à défendre. (Belga)

Encore N.7 de la hiérarchie mondiale fin 2017 après une accession en finale du Masters à Londres à la suite de victoires contre Rafael Nadal et Roger Federer, David Goffin verra en effet tomber 90 points de son accession au troisième deuxième tour à l'Open d'Australie en 2020, l'ATP ayant adapté son système de classement à la suite de la pandémie du Covid-19. Résultat, des courses, le N.1 belge chutera au minimum de six places, si pas plus en fonction des résultats de ses concurrents directs, le Néerlandais Botic Van de Zandschulp (ATP 57) ou le Français Adrian Mannarino (ATP 69), tombeur mercredi du Polonais Hubert Hurkacz (ATP 11). Virtuellement 51e, c'est la première fois depuis le 25 août? 2014 que David Goffin sortira du top 50 à l'ATP. À l'époque, il était 56e. La chute pourrait même être encore plus dure pour le natif de Rocourt dans les semaines à venir, car il aura encore les 250 points de son titre décroché au tournoi ATP 250 de Montpellier, fin février de l'an dernier, à défendre. (Belga)