"J'en voulais plus, c'est clair", a déclaré Elise Mertens. "Maintenant, j'étais déjà nettement plus près de franchir ce cap que lors des années précédentes. Je vais en tout cas revoir ce match à tête reposée pour en tirer les leçons. Mes frappes étaient peut-être un peu courtes par moments et j'aurais pu mieux servir (NdlR : 9 doubles fautes), mais c'est aussi son mérite. Je suis tout de même à nouveau parmi les seize meilleures, alors que nous étions 128 au départ. Et ce n'est pas la première fois que j'arrive jusque-là. Cela reste positif". Elise Mertens disputera tout de même encore un quart de finale cette année à Melbourne. Avec la Russe Veronika Kudermetova, la N.1 belge est en effet toujours engagée en double, où elle est tenante du titre. Et clin d'?il du destin, elle affrontera Kirsten Flipkens et l'Espagnole Sara Sorribes Tormo. "En double, j'ai évidemment un titre à défendre, même si je n'y pense pas trop", a-t-elle souri. "Avec Veronika, nous essayons avant tout de former une bonne équipe. Et puis, un tête à tête belge, je trouve que c'est sympa. On se connaît bien, Kirsten et moi. Je sais comment elle joue et inversement. Nous avons encore joué ensemble lors des Billie Jean Cup Finals (NdlR : à Prague). Donc, cela ne me dérange pas du tout. Et que la meilleure gagne ! " (Belga)

"J'en voulais plus, c'est clair", a déclaré Elise Mertens. "Maintenant, j'étais déjà nettement plus près de franchir ce cap que lors des années précédentes. Je vais en tout cas revoir ce match à tête reposée pour en tirer les leçons. Mes frappes étaient peut-être un peu courtes par moments et j'aurais pu mieux servir (NdlR : 9 doubles fautes), mais c'est aussi son mérite. Je suis tout de même à nouveau parmi les seize meilleures, alors que nous étions 128 au départ. Et ce n'est pas la première fois que j'arrive jusque-là. Cela reste positif". Elise Mertens disputera tout de même encore un quart de finale cette année à Melbourne. Avec la Russe Veronika Kudermetova, la N.1 belge est en effet toujours engagée en double, où elle est tenante du titre. Et clin d'?il du destin, elle affrontera Kirsten Flipkens et l'Espagnole Sara Sorribes Tormo. "En double, j'ai évidemment un titre à défendre, même si je n'y pense pas trop", a-t-elle souri. "Avec Veronika, nous essayons avant tout de former une bonne équipe. Et puis, un tête à tête belge, je trouve que c'est sympa. On se connaît bien, Kirsten et moi. Je sais comment elle joue et inversement. Nous avons encore joué ensemble lors des Billie Jean Cup Finals (NdlR : à Prague). Donc, cela ne me dérange pas du tout. Et que la meilleure gagne ! " (Belga)